lienlien
PredefKarnevalForum RP FR
Click



 

Partagez|


I love scottish men with there *pan* herm herm ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

❝ Invité ❞




Message Sujet: I love scottish men with there *pan* herm herm || Jeu 11 Juil 2013 - 19:51

« Une citation »
Leo MacRory
« Scotland + APH»


Nom : MacRory

Prénom: Leo

Date de naissance: 1er Février

Age: 23 ans. Et oui, j'ai encore toutes mes dents, c'est toi qui risque de plus en avoir à ce train-là.

Lieu de naissance: Le truc avec les moutons, les jupes pour mecs, tout ça quoi ... L’Écosse

Sexe: Quand tu veux, où tu veux et-- Mince, c'était pas la question ... Bon, ben masculin.

Race: Je n'ai pas de corne, pas de sabot ni d'ailes, donc je suppose que je suis humain

Rôle: Cherche un travail comme domestique - Humain

Sexualité: J'aime les deux, hommes & femmes


“ Le Caractère



Grande Gueule ▬ Arrogant ▬ Hautain
Leo, c’est le gars qui va vous sembler insupportable au premier abord – et pas que Ufufu. Vraiment … Je vous jure qu’il est difficile de croiser plus chieur sur cette belle planète même avec toute la bonne volonté du Monde. Déjà, Monsieur a toujours quelque chose à dire, des réclamations à faire, un avis à donner. Le silence ? Attends, c’quoi ça, on le peut le manger ? Lui, les silences, ils les brisent. Comme on dit, c’pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule. Il applique cet adage à la lettre croyez-moi … Pour notre plus grand malheur à tous. Si quelque chose lui déplait, il en va sans dire qu’il vous le fera remarquer sans attendre. Généralement, on l’entend venir à des kilomètres avec le vacarme qu’il fait. Leo, c’est le type immanquable. On le voit, on l’entend, on le sens – yep, il empeste la clope c’te gars. A moins d’être sourd, aveugle, cumuler tous les problèmes possibles concernant les cinq sens en même temps – aaaah, la loose -, il est tout bonnement impossible de passer à côté de lui sans le remarquer. Ou, c’est que vous voulez vous prendre un poing dans la tronche, vilains masos’ que vous êtes. D’un autre côté, ignorer sa grandeur serait un crime, que dis-je, un blasphème ! Pourquoi ? Tu oses poser cette question petite chose devant ton écran – parce que derrière, on voit mois bien … - ? Réfléchis un peu, banane. Parce qu’il est génial, grand, beau et génial ! Sa culture défonce du mouton – le premier qui évoque les ‘jupes’ se ramasse une bouteille de Whisky dans la face -, son corps ferait pâlir les Dieux Grecs et sa compagnie est tellement charmante qu’il … Est la plupart du temps seul. Ouais, on peut pas tout avoir … Vous l’aurez compris, Leo s’aime un peu – beaucoup. Le narcissisme n’est pas loin, j’avoue … Qualifions-le d’arrogant, c’est plus joli. C'est clair, tout ce qu'il dit, fait, décide est parfait, donc les autres s'écrasent et s'inclinent devant sa magnificence. On devrait même inventer une religion, le Leothisme ... J'mettrais ma main à couper ... Que Leo en sera le seul membre. Pourtant, Tout le monde devrait adhérer, avec son charisme - d'ivrogne – et sa façon de toiser les autres. Ouais, c'est un émigrés sans boulot, limite SDF, qui dépense le peu de fric qu'il a dans des cigares, de l'alcool et des filles mais il trouve le moyen de se montrer hautain avec le reste de la populace. Il est fort l'oiseau, très fort. Que vous soyez noble, duc, où même la reine d'Angleterre en personne Leo ne baissera jamais le regard. Wo-Oh, c'pas Noël avant l'heure, vous croyez pas qu'il va s'abaisser au rang de trois pékins bourrés de fric alors qu'ils ne foutent rien de la journée tandis que lui a toujours bossé comme un malade. Il se considère bien plus méritant que ces p'tits merdeux.

Grossier ▬ Sans Manière ▬ Bourrin
Donc, comme je disais, peu importe votre rang, Leo s'en badigeonne le derrière – soyons polis – avec le pinceau de l'indifférence. Z'avez bien de la chance que ce soit moi qui raconte et pas lui, sinon, vous auriez eu le droit à toutes les grossièretés possibles que la langue de Shakespeare a inventé et bien plus encore. La politesse, c'pour les tapettes. Quand on est un homme, un vrai, on ne fait pas de stupides courbettes devant la première personne venue, on ne se demande pas de quel couteau il faut prendre pour tel aliment, on n'utilise pas un jargon si tordu que seuls les plus instruits avec minimum trente ans d'études peuvent comprendre. Lui, il utilise le langage universel de la vulgarité. Il n'y a pas une insulte qu'il n'ai pas utilisé au moins une fois dans sa vie. L'effet est doublé quand il est bourré bien entendu ... Voire triplé quand il est bourré et qu'on lui cherche des crosses ... Mais bon, si je dois faire tous les cas particuliers, j'ai pas fini, j'en ai pour cinq ans. Le Leo, dont l'absence total de raffinement est tout à fait remarquable, est une espèce complètement « fonce dans le tas ». Il se nourrit principalement ... De rien du tout, il préfère se remplir le ventre de whisky, herm. Oublions ce semblant de documentaire animalier – ou plutôt cet échec cuisant de narration – et revenons à nos moutons. Ouaiiis, j'ai dit deux fois moutons, j'vais p'têt réussir un combo ! Oh, trois fois, je suis carrément trop fort. Kof Kof, je disais. L’Écossais est un puré de rentre-dedans. Le mot délicatesse est au même endroit que le mot silence, perdu dans les profondeurs abyssales de son vocabulaire ... Dieu, j'adore cette tournure de phrase, elle défonce du dodo bulgare. Il prend un objet, vous pouvez lui dire Adieu et commencer l'enterrement, les chances de le voir revenir en vie sont équivalente à celles de gagner à l'Euromillion. Maieuh, c'pas de sa faute si il est pas fait pour prendre des truc fragiles avec ses paluches d'ours. Quoique dans ce cas, ce serait plus un manchot, ahah. Je parle de bourrin dans le sens pas délicat pour deux sous, mais on pourrait aussi le prendre dans le sens je fonce sans réfléchir, sa capacité de réflexion avoisinant celle d'un concombre. Nan mais, ça fait mal à la tête de se creuser les ménages ... On pèse le pour, le contre, on doute, on chope des migraines ... Lui au moins, n'a aucun soucis de ce côté-là vu qu'il ne songe jamais aux conséquences de ses actes. Wo-oh, il va pas gaspiller le peu d'argent qu'il a dans des aspirines, y'a d'autres trucs beaucooooooup plus intéressants à acheter, 'faut pas déconner.

Loyal ▬ Serviable ▬ Vaillant
On lui a trouvé quand mêmes des qualités au bonhomme, après des mois et des mois de recherche où des gens ont péris de fatigue à force de devoir scruté le moindre de ses mouvements pour le décrypter par la suite. Ils l'ont fait ! Ils l'ont eu ! Saluons ces véritables héros sans qui cet incroyable exploit n'aurait pas été envisageable. Leo est extrêmement loyal, aussi étonnant que cela puisse paraître. Une fois qu'il s'est attaché à quelqu'un, il serait prêt à tout pour cette dernière, quitte à mettre son honneur entre parenthèse, l'ultime sacrifice pour lui. Son Maître ou la personne qu'il considère ainsi pourrait lui ordonner n'importe quoi, il le ferait juste pour faire plaisir à l'autre. Qui aurait pu croire une telle servitude de sa part ... Ben c'pas parce qu'il n'est pas poli, que forcément, il se comporte en véritable pourriture. Je parle seulement dans le cas où vous êtes quelqu'un qu'il apprécie ... Les autres, allez vous rhabillez, vous pouvez toujours crever pour voir cet aspect là de sa personnalité. Après, il ne faut pas abuser non plus. Si vous lui demander de vous apporter le journal alors qu'il est à un mètre de vous, il va quand même vous envoyer paître dans les règles de l'art, 'faut pas pousser mémé dans les orties. On va nuancer en disant qu'il est serviable dans la limite du raisonnable. En effet, il ferait presque n'importe quoi pour un ami. Monsieur joue le gars solitaire qui n'a besoin de personne alors qu'en réalité, c'est un petit gamin apeuré à l'idée de rester seul dans le noir, c'est-y pas mignon ? Comme quoi, les apparences sont trompeuses. We can't judge a book by its cover pour citer ma prof' d'Anglais. Yeah, plus dix points dans ma moyenne pour avoir réussi à la replacer, herm. Sa bravitude dans tout cela ? Eh bien, contrairement aux apparences, il a des valeurs. Si, si, c'est vrai ... On ne laisse pas quelqu'un dans la merde, ce serait contraire à ses principes. On pourrait presque le qualifier d'altruiste et d'honnête, presque ... Après tout, il respecte la loi, lui, c'pas parce qu'il est pauvre qu'il va détrousser les p'tites vieilles. De toute façon, on assiste souvent au même schéma : les individus qui ouvre le plus leur gueule sont en général ceux qui manquent de confiance et qui peuvent se montrer tout à fait héroïque dans certaines situations. Leo fait partie de cette catégorie. Personne ne veut l'embaucher à cause de ses mœurs et de sa façon de se présenter ... Pourtant, vous ne pouvez pas savoir à quel point ces gens loupent une occasion en or, car ils seraient sûr d'avoir un allié de poids à la fidélité sans égale.


Téméraire ▬ Rancunier ▬ Sans Pitié
Si vous avez suivi – z'avez intérêt sinon c'est deux heures de colle pour tous, nah ! - j'ai dit que ... Ouais, c'est ça, dix points pour le p'tit intello à lunettes qui lève la main dans le fond de la salle imaginaire. Bon, puisque qu'il y en a qu'un qui a suivit, je vous la refait : Leo est limite héroïque. Maiiis que serait un héros s'il était couard et qu'il se planquait au premier signe d'une situation qui craint à mort ? Bah, se serait pas grand chose mis à part une fillette huit ans ... Leo, lui, ignore la peur ... Là, y'a deux interprétations possibles. Soit il est vraiment très, très, très courageux, atteignant le même niveau que Clart Kent, soit il est juste stupide, et son petit pois qui lui sert de cerveau n'a pas la place de concevoir la chose nommée peur ou aussi intelligence de fuir le danger au lieu de foncer dedans comme un con. Erm. Attention, c'est le moment référendum ! Tulutuuuuulut - ouais, c'était un jingle ... - . La majorité a voté pour l'option deux ... Eh bien, mes p'tis amis, sachez que vous êtes dans l'erreur la plus profonde parce qu'il s'agit bel et bien ... de l'option deux ... J'avais oublié de regarder le verso de ma fiche de présentateur fictif. Erm, passons. Oh, un piège ! Et si je mettais les deux pieds dans le plat, ce serait siiii amusant, n'est-ce pas ? Comme l'adage le dit 'Passons du coq à l'âne'. J'avais pas de transition cool, donc bon, restrictions budgétaires obligent, on fait avec les moyens du bord. Tout de suite, un moyen ultra-subtile digne de la plume de Voltaire pour passer à la suite. Là, c'est magique, z'avez rien vu. Leo ne pardonne pas. Je ne vais pas m'étendre pendant trente ans à ce sujet – je sens que vous en avez plein l'cul de ma description aussi fluide que celle qu'un gamin de dix ans -. En gros, vous lui faîtes une crasse, vous en entendrez parler toute votre vie. Bon, après, tout dépend de la gravité de votre méfait ... Ce n'est pas un monstre non plus, il sait faire la part des choses. Il ne va pas bouder de la même manière si vous avez refusé de lui payer un coup que si vous aviez torturé à mort la sœur qu'il n'a pas. Il est peut-être pas débile à ce point-là, y'a quand même des limites. Il est d'ailleurs important de préciser qu'il ne vaut mieux pas l'avoir dans ses ennemis. D'accord, il n'ira pas jusqu'à vous dépecer vivant en pleine voie publique – quoique ... En revanche, vous pouvez le rayer à tout jamais de vos fréquentations, en gros, vous pouvez toujours le supplier il se montrera intraitable. Yeah man, don't mess with me.


Caractériel ▬ J’m’en foutiste ▬ Râleur Professionnel
Comme le dit la suite de la chanson 'No one can stop me, for only I am in control.' Bon, d'accord, en réalité c'est situé avant dans les paroles ... Z'allez pas me mettre au bûcher pour si peu. Monsieur a un sale caractère ... Naaaan, sans déc' on l'avait pas du tout remarqué. Je vais limiter mes propos ... Il est vrai qu'il possède quelques troubles du comportement ... Il passe souvent pour un agressif voire un vampire en manque de sang qui ne désire qu'une chose : sauter au cou du premier passant pour assouvir ses besoins naturels. Toutefois, le qualifier de « caractériel » est un peu exagéré ... Oui, je remets en question mes propres dénominations ... Mais je vous assure que je ne suis pas schizophrène, je n'ai pas plusieurs opinions sur le même sujet – ouais, c'est ce qu'on dit pour que les messieurs en blancs ne débarquent pas. On va donc dire que tout dépend du sujet de votre conversation avec lui. Par exemple, si vous remettez en cause l'existence des licornes, et autres êtres féériques, effectivement, il risquerait de se montrer fort agressif. Ben quoi ?! C'pas parce qu'on est soit-disant adulte qu'on n'a pas le droit de pimenter un peu son quotidien avec des contes de fées ... Le premier qui fait un commentaire là-dessus et sur la passion pour la lecture de l'écossais va mourir bouffé par un mouton, pigé ? Et puis de toute manière, vous pouvez parler, Leo n'en a rien à foutre. Ça lui fait une belle jambe, ce que vous pensez de lui ... Il n'est d'ailleurs pas rare de l'entendre répliquer 'Ouais ... Intéressant ... Rien à battre.' quand vous lui racontez les derniers potins comme quoi tel noble a copulé avec telle fille. Une histoire de lamas péruviens le captiverait limite plus. Comprenez-le, c'cool les lamas ... C'tout doux, ça tire une tronche trop choupinoue of the death. Herm ... On s'écarte ... Dieu, si je dois compter le nombre de fois où je m'éloigne du sujet depuis le début, je vais réellement y passer une éternité les enfants. Le dernier point me semble évident pour un contestataire invétéré comme lui : il râle tout le temps, ronchonne, bougonne, grogne, exprime son mécontentement, souffle, jure ... Et tout le tutti qui en découle. Ai-je réellement besoin de m'étendre sur le sujet durant trente mille pages. Vous avez cerné le personnage n'est-ce pas ? Du moins, je l'espère sinon vous risquez d'avoir pas mal de surprises, ufufufu.


Fêtard ▬ Pervers ▬ Alcool & Cigares
Comment apprivoiser une telle bête me demanderez-vous – ou vous en avez rien à foutre ... Mais bon, ma narration, mes règles - ? Eh bien, penchez-nous sur ses centres d'intérêt au moins vous obtiendrez quelques moyens pour calmer l'animal. Si vous êtes sages, je vous donnerais même votre diplôme en psychologie Leothienne. Oh oui, adulez-moi. Le gugusse n'est pas réellement compliqué ... Il aime la fête, l'alcool, les filles – voire les hommes, herm -, les cigares, les livres et le fantastique. Ouais, avec tout cela il a le quarté quinté plus ... On va dire qu'il n'a pas eu de chance au grand jeu de la création, on lui a refilé les hobbys les plus pourris de la capitale londonienne. Mis à part la lecture qu'il adore, tout est à jeter dans le reste. Si, si, il sait lire ... Nan mais oh, y'a des limites à la vie pourrie, j'veux bien que son enfance n'est pas le même goût qu'un marshmallow à la rose avec des pépites d'arc-en-ciel mais abstenons-nous de le transformer en pauvre gamin maltraité. Il adore les fêtes. Pas n'importe lesquels, j'entends bien. Par exemple, tentez de l'envoyez dans une fête mondaine ... Ahah, mis à part se prendre la tête avec la plupart des invités et finir jarté par la sécurité, vous ne risquez pas de le voir sous son meilleur jour. Au moins, il y aura un peu de divertissements dans ces ... Réunions de poulpes anémiques sous anti-dépresseur ... J'ai rien contre les poulpes mais avouez que c'est slurp avec leurs fichues tentacules. Oui, regardez un anime Hentai au moins une fois et vous verrez que vous ne regarderez plus jamais de la même manière ces bestioles. La narrateur se soigne de sa perversité, il le jure.

Leo peut donc vous paraître particulièrement antipathique, néanmoins, je peux vous assurer que si vous creusez un peu, vous trouverez un type bien avec des grandes valeurs et un bon fond. Alors préparez votre pelle.


“ Le Physique





Bon, je ne vais pas vous en faire des pages ... T'vois le gars accoudé au comptoir du bar, remuant d'un air pensif son verre de Whisky comme s'il pouvait deviner l'avenir du monde dedans ? Eh bien, lui, c'est Leo, un point c'est tout. Pas de besoin de le chercher bien loin ... Sa taille ? Euh, qu'est-ce que vous en avez à foutre ? Non, la vrai question : Qu'est-ce que ça peut vous foutre ? Vous ne voulez pas le recruter comme mannequin, nan ? Alors laissez-le en paix picoler, il fait de mal à personne ... Pfff ... Soit, de toute façon vous n'allez pas me lâcher la jambe tant que je n'aurais pas fait cette stupide description. Alors le Leo est une espèce de taille moyenne et de corpulence moyenne qui est ... Dans la moyenne ... Oui, ça fait beaucoup de moyenne. Disons juste qu'il ne fait pas trente mètres quarante-douze pour une tonne et demie. Malgré sa carrure passable, il n'en reste pas moins impressionnant dans la mesure où il fait tout ce qu'il peut pour s'imposer par sa gestuelle. Il fait de grands mouvements, il en rajoute, il parle avec avec les mains ... Bref, il veut qu'on le remarque.

En tout cas sa démarche est grandement facilitée par sa couleur de cheveux. Vous ne l'aviez pas vu arriver cette transition of the death, hein ? Il se tape une magnifique crinière rousse repérable à trente pâtés de maison. Il l'aime bien sa couleur de cheveux c'est juste ... Quand on fait une connerie, on se fait choper de suite parce que des rouquins, y'en n'a pas des fourmilières non plus. Euh, inutile de chercher une quelconque coupe, soyons clairs, c'est du n'importe nawak. Au moins, ça ne lui demande pas beaucoup d’entretien ... Pratique, économique, garantis bio ! Y'a quand même un semblant de coupe, ne soyons pas mauvaise langue ... Il lui arrivent environ jusqu'en bas de la nuque et se divisent deux parties bien égales de chaque côté de sa tête. Quelques mèches rebelles lui retombent sur le front. Et ouais, on a la classe ou on ne l'a pas.

Tant qu'on est dans le visage, restons-y, on fera des économies de lignes. Ses yeux sont ... en forme de yeux ... Ouais, elle vient de loin celle-là. Je ne sais pas d'où vient tout ce génie mais purée, qu'est-ce que je suis awesome ! Herm. Donc, ses yeux sont verts. Pas le vert d'un citron, plus le vert d'une épaisse forêt ou d'une émeraude, ce qui contraste parfaitement avec son teint blafard, presque fantomatique. On pourrait presque le croire malade ... Pourtant, je vous assure qu'il est en parfaite santé aux dernières nouvelles. Cette couleur n'est pas vraiment pratique ... Déjà, on lui demande continuellement si il va bien, ensuite, on voit facilement si il rougit. Étonnant, hein ? Un grand gaillard comme lui qui rougit comme une jeune pucelle. Mais bon, on ne peut rien contre les dysfonctionnement de mère Nature et lorsque cette dernière décide de nous troller, elle le fait dans les règles de l'Art en étant la réincarnation d'Edouard Khil. Heureusement pour lui, ça n'arrive pas tous les jours non plus.

Étant donné qu'il n'a pas de barbe, de cicatrices ou je ne sais quoi en plein milieu du visage – mis à part un nez, OH MAN DIEU ! -, nous en avons fini avec sa petite bouille. Intéressons-nous à ... Euh ... Aux machins qu'on pourrait qualifier de vêtements ? Peu de moyens oblige, il fait avec ce qu'il a et ce qu'il trouve, ne vous attendez pas à un costume hyper branché du dernier tailleur londonien à la mode. Après, ses tenues restent variées ... Et oui, pour ceux qui se demandent, il possède un kilt dans sa garde-robe et le porte comme la tradition le veut. Certains vont tilter, je laisse le bonheur aux autres de voir de quoi je parle un peu plus tard. En tout cas, il ne le porte pas souvent : les Londoniens ne sont pas encore habitués à voir des hommes en jupes. Quelle stupidité ....


Histoire





Il neigeait. Ouaaa, quel début de dingue ! Attends, bébé, c'est que le début, accroche-toi à ta chaise ... Bref, de petits flocons recouvraient peu à peu le sol de Glasgow, la ville écossaise si pittoresque quand on évitait de se rendre dans les bidonvilles. Enfin, il faut être particulièrement débile pour visiter les bidonvilles d'une cité lorsqu'on est touriste, soit-dit en passant. Quand je vous dis Écosse, vous pensez aux kilts, aux moutons, au Loch Ness, aux châteaux, aux magnifiques paysages ... Vous ne pensez pas forcément à ces coins misérables où les travailleurs s'entassent comme du bétail dans des maisons – tant est qu'on puisse nommer cela ainsi – de fortune en taules. Loin de moi l'idée de faire du Zola, rassurez-vous. Et puiiis, ça tombe bien que vous voyiez de quoi je parle parce qu'on ne va absolument pas aborder ce coin de la ville, pour le moment du moins. Oui, le dramatique dans la misère la plus totale n'a jamais été mon kiff et je ne vais pas exagérer la vie de Leo au point d'en faire un pauvre miséreux, il a eu des moments heureux aussi ! Bon, je vais y arriver avec mon histoire de neige, je tourne, je tourne mais il serait peut-être temps que j'attaque dans le vif du sujet. Donc, la ville s'habillait de son manteau blanc et blablabla, Leo naquit, nous y voilà ! Contrairement à l'idée que véhiculait l'introduction, le rouquin n'a pas vu le jour dans un quartier qui craignait du boudin, leur baraque était potable, les revenus de ses parents étaient décents. Certes, on mangeait pas tous les jours du caviar ... 'Faut pas déconner non plus. Dooonc, son papa travaillait dans une mine et sa maman était couturière. Il avait trois frères, n'était pas l'aîné, et était mignon à croquer tout plein. Il n'avait pas mis les pieds à l'école mais son plus grand frère, qui avait eu le droit à l'éducation pendant quelques années, avait pris les autres marmots sous son aile et leur avait appris à lire et à compter, les bases quoi. Très vite, Leo avait développé un goût pour la lecture. On va dire que cela le détendait ... Et puis, sa mère trouvait qu'il valait mieux qu'il lise plutôt qu'il aille se battre avec les gamins des bidonvilles. Voilà, le décors est planté. On va attaquer un peu plus en profondeur maintenant.

Il neigeait aussi vers ses quinze ans un peu près lorsqu'un homme se présenta à leur porte, un papier d'expulsion à la main. En effet, un riche homme d'affaire venait de racheter subitement leur quartier, du jour au lendemain, pour se construire une magnifique propriété avec jacuzzis y tout. Bon, peut-être pas à cette époque mais l'idée est là. En moins de temps qu'il ne faut pour dire « pâté », leur maison avait disparu, laissant place à un tas de débris fumants la petite famille devant l'ancienne porte, le peu d'affaires personnelles qu'ils possédaient dans des valises. Vous sentez comme on s'amuse là ? Trooop bien quoi ! Que faire ? Il n'avait pas assez d'argent pour se racheter une maison, une salle, un placard, n'importe quoi tant que cela leur offrirait un toit. Grâce à l'entraide d'autres mineurs, ils furent recueillis dans une ... Boîte ... Enfin, quatre planches mises en carrées pour faire une maison avec un drap au dessus pour éviter la pluie. Le tout se situait dans la charmante banlieue des quartiers sombres. Ils étaient tellement dans la mouise qu'ils n'allaient pas cracher dessus, non mais. Cela doit être à ce moment que Leo développa un mauvais caractère. Après tout, dans ces lieux, si t'as pas un tant soit peu de mordant, tu finis vite détroussé, à crever la gueule ouverte dans le caniveau. Ce doit être à cette période qu'il commença à avoir de mauvaises fréquentations qui lui firent découvrir les « bonnes choses de la vie » - veuillez insérer un LoL ironique. Bref, blablabla, misère, pauvreté, entraide. Finalement, lorsque Leo fut en âge de s'assumer, il prit vite une décision : se barrer d'ici. Puisque l’Écosse craignait, il n'avait qu'à changer d'air, l'herbe était sûrement plus verte ailleurs. Il partit, promettant à ses parents de les aider, en direction de Londres. Après tout, en tant que capitale, il devait forcément y avoir du travail.

Il neigeait lorsqu'il arriva pour la première fois sur place, découvrant au fur et à mesure des journées que la situation était la même. Il tenta divers petits boulots mais avec son caractère de chiotte, on le congédiait bien vite. Hébergé par un pote fait sur place, Leo cherche donc un moyen de s'en sortir ou plutôt, un moyen de se faire de la tune. L'alcool, ça coûte cher, croyez-moi.


Derrière le masque





Enfaite, c'est quoi ton p'tit surnom ? Bibiche >.>

Je vois et tu as quel âge ? 15 ans

Okay et c'est quoi ton niveau en RP ? 7/10, je me maintiens

Tu aurais pas un double compte, toi ? Non

Sinon, tu fais quoi dans ta vie ? Lycéenne ♥

Tu as trouvé le code du règlement ? Apu ! By Chrome

Mais au faite, comment es-tu atterries là ? Google my beautiful friend

Tu es en bon terme avec Bob l'Eponge ? Je préfère Carlo le Calamar ^^

D'ailleurs, t'en pense quoi du forum ? *bave*

Tes derniers mots mon chou ? Vive les scottish !


©Cette fiche a été conçu par Juliette pour le forum Black Deal. Tout plagiat est interdit.


Dernière édition par Leo MacRory le Ven 12 Juil 2013 - 17:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

❝ Invité ❞




Message Sujet: Re: I love scottish men with there *pan* herm herm || Ven 12 Juil 2013 - 7:45

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Chrome
avatar

❝ Dégage pour voir ? ❞



Messages : 333
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 19
Localisation : Jamais très loin ~

Vous
Niveau:
100/100  (100/100)
Exp:
1700/1700  (1700/1700)
Enquêtes:
200/200  (200/200)

Message Sujet: Re: I love scottish men with there *pan* herm herm || Ven 12 Juil 2013 - 22:30

Wo-ho !
Alors que dire...Que j'ai ri, sérieux xD A n'en plus finir, j'adore ta façon d'écrire : pas de prise de tête on dirais que tu as mis sur papier tout ce qui te traversait l'esprit xD J'ai bien aimé les références ici ou là xD Quelques légééééres fautes et un ou deux oublies, mais rien de grave de ce côté ! Mais mon dieu, j'ai cru que je n'arriverais pas à la fin du caractère QwQ *MUR* Trêve de blabla ~

C'est avec grand plaisir que je te valide, déplace et color *faite péter l'champagne*
J'espère pouvoir RP avec toi, prochainement mon mouton ~



Tu es validé !

                            Bon RP !



Fan Club Chrome (by Jude) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-deal.monforumgratuit.com
Invité
avatar

❝ Invité ❞




Message Sujet: Re: I love scottish men with there *pan* herm herm || Ven 12 Juil 2013 - 22:32

Yeah merci mon petit agneau je serai très heureuse aussi de RP à tes côtés !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ ❞




Message Sujet: Re: I love scottish men with there *pan* herm herm ||

Revenir en haut Aller en bas

I love scottish men with there *pan* herm herm ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Butler : Black Deal RPG :: Le Pays des Merveilles... :: Kingdom Heart :: Fiches de présentations-