lienlien
PredefKarnevalForum RP FR
Click



 

Partagez|


Return [Pv:Méphistophélès]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Michael Perry
avatar

❝ Dealing with Death ❞



Messages : 539
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 24
Localisation : Dispo ici 5/7j (lun, mar, mer, jeu, ven)

Message Sujet: Return [Pv:Méphistophélès] Mar 22 Oct 2013 - 12:34


~ Return ~

❝ Let Receive Our New Savior ❞



Part 1




Les lettres en capitales « Butlers Wharf » sur la façade d’un grand bâtiment semblaient vouloir se détacher du fond blanc, sur la rive droite de la Tamise, alors qu’un bateau marchand semblant vouloir accoster, en lançant déjà les amarres sur le quai. Non loin de là, le Tower Bridge encore en construction et la Tour de Londres, bâtiments importants du capital, voulaient les accueillir d’un air menaçant. Le temps n’était pas au beau fixe, et l’équipage avait traversé une nuit de tempête. Les nuages gris et menaçants avaient disparu, mais une légère humidité était palpable dans l’air. The Sulky, transportant sa cargaison jusqu’au quai jeta l’ancre rapidement, dans le silence le plus total. Seule la carlingue grinçait méchamment.

Tout semblait d’apparence calme et paisible sur le pont du navire, les matelots expérimentés comme novices occupés à faire leurs manœuvres sous les ordres de leur capitaine. Une fois bord à bord, contre le quai, ce dernier décida de descendre dans la salle des machines, et d’au moins informer ses hommes qu’ils étaient arrivés à bon port. C’est qu’il leur fallait encore de la main d’œuvre pour décharger les cargaisons. Sauf qu’une fois dans cette cale, remplie de vapeur, il ne trouva plus un seul de ses hommes. Il faisait sombre par endroit, et appela dans le vide, pour voir si quelqu’un lui répondait. En regardant les portes de sécurité en fer se fermer, il commença à paniquer.

Pour un autre être, c’était assez amusant à regarder. Sur une rambarde, non loin au-dessus du capitaine, Michael l’observait s’énerver et taper contre la porte, comme un rat piégé dans une boîte. Il passa une main sur son manteau noir, avant de venir descendre pour le rejoindre.

« Alors ? Ça vous fait quoi d’être la proie pour une fois, capitaine ? » Michael se pencha dans son dos, avant de sortir agilement une lame et de la glisser contre la gorge du malheureux. Il rit un peu de le sentir trembler, mais il n’en oublia pas moins son objectif. Il le fit agenouiller d’ailleurs, gardant sa lame contre lui, prêt à frapper à tout moment.

« Qu’est-ce … que … qu’est-ce que vous me voulez ?! Qu’est-ce que j’ai fait de mal ! », demanda le capitaine, comme dans un dernier recours. Il pensait sans aucun doute que cela allait retarder son exécution, voire l’annuler. C’était encore plus sot, du point de vu de Michael, d’essayer de la jouer finement avec lui.

« Oh … vous avez la mémoire courte à ce que je vois. Vous avez profité de la tempête pour balancer un de vos hommes à l’eau … vous estimez toujours que ce n’était pas quelque chose de mal ? », expliqua doucement Michael, le sourire venant rapidement sur ses lèvres tout de même.

« Ce …. Ce n’était pas un homme bien ! Il volait dans mes cargaisons ! »,  et pourtant il sentit à nouveau la lame contre sa nuque, Michael venant s’abaisser derrière lui. « Et ça te donne le droit de prendre sa vie ? Pourriture… »  Il lui donna un coup de lame contre sa joue, voyant par la suite le sang couler sur le sol. Il rit brièvement, avant de le laisser s’exprimer à nouveau, et de se relever.

« Vous …. Vous êtes qui … pour prendre la mienne ! », s’exclama-t-il pendant que Michael pouvait voir la peur dans ses yeux. Il regarda alternativement sa joue, qu’il tenait dans sa main pour empêcher trop son sang de couler, et le feu d’une des machines sur le côté. C’était sans doute un véritable four de ce côté … et c’était sans doute l’une des raisons pour laquelle le capitaine commençait à suer. Ou alors était-ce la panique …

«  Moi ? Oh, je ne suis personne … »,et il afficha un sourire innocent,  « … et puis, ce n’est pas vraiment moi qui vais prendre votre vie. Ce n’est pas vraiment mes affaires après tout, n’est-ce pas ?». Il regarda l’air étonné de l’homme en face de lui, avant qu’il vienne hausser les épaules, et ne laisse l’homme derrière lui, qu’il avait sauvé de la noyade, l’homme que le capitaine avait essayé de tuer, d’accomplir ce qu’ils voulaient tous les deux. Après tout, c’était mieux d’assister à une vengeance, que de lui-même accomplir un meurtre.

C’était sans doute ce qu’il pensait sur le moment, mais quand le rescapé eut fini, il s’aperçut bien vite qu’il s’était fait avoir comme un bleu. Rouvrant la porte qui les condamnait, il fit donner l’alarme, l’accusant aux yeux des autres d’être le meurtrier qui avait tué leur capitaine. Lui qui était venu clandestinement sur le bateau pour rentrer à Londres incognito … c’était encore une mission de ratée …

C’est bien entendu sans hésiter qu’il sortit sur le pont, troussé par une bande de marins baraqués, criant au bon Dieu qu’il le coincerait un moment ou à un autre. Instinctivement, Michael ne put que sourire, et en profita pour monter sur le bastingage puis de venir sauter à pied joint, atterrissant sur le quai, sans prêter plus d’attention sur les personnes qui pouvaient s’y trouver. Il savait bien évidemment qu’il était temps de prendre ses jambes à son cou, et si ça n’avait été que lui, il aurait décimé tout l’équipage … mais il était inutile d’attirer trop l’attention pour le moment…



WORDS 854
TAGS #Return, #Phoenix, #rpg,@Mephistopheles
NOTES --
MUSIC/MUSE --







Dernière édition par Michael Perry le Dim 20 Mar 2016 - 20:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

❝ Invité ❞




Message Sujet: Re: Return [Pv:Méphistophélès] Lun 18 Nov 2013 - 18:55

Le jeune aristocrate resserra le col de sa redingote sur son coup et attrapa son chapeau en baissant la tête pour affronter le froid mordant de cette maussade soirée d’automne. N’importe quel londonien aurait deviné qu’il ne tarderait pas à pleuvoir simplement en jetant un coup d’œil à ce ciel noir et orageux qui s’était couvert depuis plusieurs heures déjà. Pourtant, cela n’empêchait en rien Valentin de se rendre à la maison de jeux aujourd’hui pour y dépenser quotidiennement l’argent d’une fortune considérable. Quand on lui avait demandé d’où était venu ce brusque afflux de richesse, l’éphèbe éclairé avait eu la présence d’esprit d’expliquer sa provenance par l’héritage d’un riche cousin éloigné dont il était la seule famille. Pour éviter d’être démasquer, il avait tissé une ingénieuse toile de vérités et de mensonges pour rendre son histoire plausible. Mais le petit noble n’avait jamais hérité de quoi que ce soit dans sa vie et même s’il jouait régulièrement son argent, même lorsqu’il n’avait plus un sous, ce n’était pas le jeu qui l’avait rendu riche. La réalité était en fait bien plus sombre qu’au premier abord…

« Bonsoir monsieur de Crecy. »
Valentin s’empressa de serrer la main du portier qui lui ouvrait les portes du sanctuaire du hasard en y laissant quelques livres au passage. Immédiatement après qu’il ait posé le pied à l’intérieur de la salle, deux « Casino Host » se chargèrent de le débarrasser de sa redingote et son chapeau trempé tandis qu’un troisième lui offrait un verre. Valentin sourit en savourant chacune des petites attentions que lui apportait sa récente position de « client favoris de la maison ». Il ne put s’empêcher de se rappeler alors, la première de ses visites, quelques semaines plus tôt. Il s’était présenté avec son dernier livre en poche, vêtu d’un costume trois-pièces mal rafistolé, la mine terne et l’air de porter toute la misère du monde sur son dos pour perdre lamentablement ce qui lui restait d’argent. Un frisson parcourut l’échine du jeune homme. Ce souvenir en avait rappelé un autre, bien plus sinistre et effrayant.

« Merci d’avoir joué monsieur de Crecy. »
L’aristocrate adressa un sourire amer au portier et s’engouffra dans la rue sans lui adresser la moindre réponse. La nuit était tombée, il avait joué bien plus d’argent et de temps que prévu. Comme toujours il sortait d’ici les poches vides et l’esprit morose. Et le climat ne faisait rien pour remonter son moral. Quelques gouttes de pluies commençaient déjà à tomber du ciel et le jeune Valentin pressa le pas pour trouver un fiacre. Mais son corps se figea en entendant une voix familière l’interpeller.

« Ce n’est vraiment pas ton jour de chance Valentin… »
Les dernières lueurs du jour font scintiller la surface trouble de l’eau avant de disparaître derrière le corps sombre d’un nuage imposant. Le ciel venait de poser son lourd manteau de pluie sur Londres, ne laissant qu’une poignée de sans-abris dans les rues et quelques hommes pressés. L’un d’eux semblait d’ailleurs se hâter bien plus vivement que les autres, comme si la mort elle-même était à ses trousses. En réalité, la chose qui le poursuivait était bien pire encore…

Le jeune homme s’aventura sur les docks le souffle haletant. Il ne cessait de jeter des coups d’œil derrière-lui pour vérifier s’il était toujours là. Comme à chaque fois, son regard ne put discerner quoi que ce soit dans la pénombre, mais son aura malsaine persistait dans les environs. Le garçon couru de plus belle sans vraiment savoir où il allait, son seul espoir était de trouver quelqu’un qui aurait pu l’aider. Une simple présence humaine aurait suffi à lui éviter l’enfer d’une confrontation avec cet être infernal, ou au moins lui obtenir un sursis. Mais plus il progressait dans sa vaine échappée et plus son chemin s’éloignait de toutes traces de vies quelconques. Ses yeux se posèrent alors sur l’horizon alors qu’il marquait une courte pause pour reprendre son souffle et il crut discerner un bateau au milieu des ombres de cette humide soirée. L’espérance lui joua le tour sadique d’une issue possible juste avant qu’un souffle glacial lui caresse l’échine. La fatale réalité s’imposa soudain à lui : Méphistophélès se trouvait juste derrière lui.

« Amusante partie de chat ! »
Valentin se retourna lentement, la gorge serré et le corps tremblant sous des sueurs froides. Le visage du monstre aux traits d’apollon lui apparut aussitôt, plus innocent que jamais. Son cœur se mit à battre si fort qu’un instant il n’entendit rien d’autre, puis il s’arrêta net. Le démon venait de poser ses lèvres sans chaleurs sur les siennes, l’expression de son visage était toujours aussi placide mais son regard trahissait l’excitation perverse qui l’animait. Les paupières de l’aristocrate se refermèrent et il se sentit défaillir : c’était la fin, aujourd’hui serait son dernier, et il n’avait même pas eu de chance aux jeux ...

Une vague de froid traversa son corps et lui fit ouvrir immédiatement les yeux sur un flou total, il était vivant mais restait incapable de respirer. Après quelques secondes sous le choc il comprit que sa vie n’était pas en danger mais qu’il avait atterri d’une façon ou d’une autre dans l’eau du port. Sans chercher à comprendre ce qui venait de lui arriver, il se mit à nager jusqu’à la surface et regagna rapidement le ponton d’où il était tombé en inspirant vigoureusement. Une fois le choc passé, il fouilla du regard les alentours et se rendit compte qu’il était seul ; finalement, il était peut-être plus chanceux que prévu.

« Un ange prenant la fuite comme un voleur… atypique. »
Méphistophélès était sorti de l’ombre avec une main sur le bord de son haut de forme, en le penchant légèrement en avant il pouvait cacher la partie supérieure de son visage et ainsi conserver une forme d’anonymat tout en s’adressant à l’énergumène qui lui avait fait perdre sa proie. L’homme aux cheveux d’argent à qui il barrait la route, semblait quant à lui dissimuler derrière son apparente banalité un secret bien plus sombre. Le démon se mit à sourire en entendant les cris de colère des marins un peu plus loin. Pour une raison inexpliquée, il était particulièrement amusé par l’affaire dont il venait de se mêler sans invitation. Etrangeté rare chez un être de son espèce, il avait préféré sauter un repas pour entamer une discussion avec l’un de ceux qu’il haïssait par-dessus tout. Le jeu en vaudra peut-être la chandelle…
Revenir en haut Aller en bas
Michael Perry
avatar

❝ Dealing with Death ❞



Messages : 539
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 24
Localisation : Dispo ici 5/7j (lun, mar, mer, jeu, ven)

Message Sujet: Re: Return [Pv:Méphistophélès] Mar 3 Déc 2013 - 16:42


~ Return ~

❝ Just Denied That You Are ❞



Part 2




Michael s’apprêtait déjà s’élancer sur le quai pour pouvoir échapper à ses poursuivants. Avec un peu de chance, ils seraient trop empâtés pour pouvoir réellement le rattraper. Et puis, il ne voyait pas qui il ne pourrait pas distancer sur ce bateau. Et justement, l’ange ne pensait pas un instant que la menace pouvait se faire une fois sur le quai, une fois hors du bateau. Mais il s’en rendit pourtant compte très rapidement.

« Un ange prenant la fuite comme un voleur… atypique. »

Devant lui se tenait un être dont il comprit aussitôt la nature et il se demanda même dans l’instant comment il avait fait pour omettre une telle présence. Il aurait dû le sentir. Ou était-ce parce qu’il n’était qu’un néophyte comparé à lui. Michael avait encore bien du mal à maîtriser ses nouveaux sens, et il savait que ce « léger » détail pouvait lui faire défaut. Cela voulait dont signifier que le démon qui se trouvait en face de lui était beaucoup plus expert que lui, ce dont il ne doutait pas une seule seconde. Et puis, les démons étaient réputés pour être des êtres très rusés.

Le démon cachait ses yeux avec son chapeau haut-de-forme et sa main qui tenait ce dernier. Michael trouva ce geste dispensable sur l’instant, mais vit aussitôt un rictus dessiné sur ses lèvres. Il se doutait que cet être voulait jouer avec lui, du moins, qu’il avait bien compris que ses poursuivants voulaient sa mort, et qu’il serait embêtait s’ils arrivaient à le rattraper. C’était sans doute cela qu’il voulait…

« Un démon qui s’intéresse au sort des autres… oh, attendez, ça existe : juste quand la personne est son prochain repas. Tire-toi … » ,lança-t-il froidement, le regardant avec beaucoup de méfiance. Michael n’avait pas croisé beaucoup de démons jusqu’à présent. En fait, il ne pensait pas en avoir déjà rencontré pour tout dire … ou alors était-ce dans une autre vie … une vie plus … sa vision commençait à se brouiller légèrement et il entendit derrière lui que les marins se rapprochaient méchamment. Ce n’était pas le moment de traîner, s’il ne voulait pas faire plaisir au démon, dont il ne savait pas encore le but. Et il avait du mal à s’en faire une idée. Il savait simplement que la raison de sa présence n’était pas louable dans tous les cas.

« Si tu veux t’occuper d’eux, ça me ferait très plaisir … sauf que je ne crois pas que tu comprennes ‘faire plaisir’ dans cette phrase … », lança à nouveau Michael, avant se retourner et faire face aux marins qui s’élançaient vers lui en criant. Il était trop tard à présent. Ils étaient cinq, tout au plus, et ce n’est pas un chiffre pareil qui pouvait l’effrayer. Il tira rapidement de sa poche intérieure un scalpel, volé lors d’une de ses visites à St Thomas’ Hospital, il y a jadis, avant même de devenir un ange.

Dans un simple coup d’œil vers eux, il savait automatiquement où les touchers. Le souci, c'est qu'avec une seule arme, cela engagé un corps-à-corps… et il n'avait pas tellement envie. Si l'autre était encore dans son dos, Michael n'en restait pas moins très attentif. Il s'attendait à ce que le démon fasse quelque chose … mais il attendit. Attendit l'instant de non-retour, ou il serait obligé de tuer les marins ...

Et il eut le réflexe, en dernier recours et pour éviter de trop se montrer comme un démon capable de chose sanglante, de sortir son revolver, et de le montrer bien visiblement aux marins ... qui se stoppèrent aussitôt, en le regardant hagard et hésitants. C'était à prévoir quand un homme tiens une arme à feu ... cette fois, les choses sont vraiment sérieuses. Surtout quand c'est des humains qui sont en joue ...



WORDS 621
TAGS #Return, #Phoenix, #rpg,@Mephistopheles
NOTES --  
MUSIC/MUSE --







Dernière édition par Michael Perry le Dim 20 Mar 2016 - 20:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

❝ Invité ❞




Message Sujet: Re: Return [Pv:Méphistophélès] Sam 13 Sep 2014 - 16:29

Plusieurs cadavres gisaient sur la pierre froide des docks Londoniens. Au milieu de tous ces corps, ricanant à gorge déployée, Méphistophélès faisait face à l’ange qu’il venait de rencontrer. Sa joie ne pouvait être plus parfaite… à moins que…
Le démon se figea net et l’expression de son regard, emplie jusque-là d’une chaude gaieté, se mua en une froideur irréelle. Une diabolique idée venait de naître dans son esprit. Son plaisir dérisoire se transformerait bientôt en une intense allégresse…


♦   ♦


Quelques instants plutôt, alors que les marins étaient toujours en vie et que Méphistophélès venait tout juste d’abandonner son repas pour conter fleurette à un ange, il avait été surpris de constater que celui-ci ne craignait nullement sa présence. Au contraire, il se comportait même avec condescendance et n’hésitait pas à se montrer grossier envers lui. Si une autre créature démoniaque avait subi autant d’insultes, nul doute qu’elle aurait fait payer cet affront à l’imbécile ailé. Mais notre diable d’aristocrate n’était pas n’importe quelle créature infernale.

« Tant de sottises et de préjugés en si peu de mots. Ton manque de courtoisie te trahis mon ange, seuls les plus jeunes esprits célestes oseraient s’adresser avec autant d’insolence à un être infernal. Serais-tu donc dans le royaume du ciel, ce qu’on appelle un chérubin ? »

Méphistophélès avait superbement ignoré la requête voilée de son interlocuteur. En fait, depuis le début de leur conversation, il n’avait pas prêté la moindre attention aux risibles humains qui en voulaient clairement à l’âme angélique. De façon générale, le diable était extrêmement méprisant avec ceux qu’il considérait comme « ennuyant ». Des humains lambda, incapable de faire preuve de la moindre intelligence et agissant uniquement par instinct, n’étaient pour lui que des déchets largement négligeables.

Cependant, il arrivait en de rares occasions que la plèbe se révèle intéressante, surtout face à la mort. Et justement, après avoir surpris le démon en saisissant un scalpel, l’ange venait de pointer une arme à feu sur les matelots. Comme on pouvait s’y attendre, la présence de ce revolver braqué sur eux les avait paralysés de peur. Outre l’intérêt grandissant du diable pour cet habitant du ciel qui semblait habitué à fouler du pied l’insignifiante terre des hommes, il était particulièrement enthousiasmé par la possibilité que ce sauveur de l’humanité déroge à sa fonction. Etait-ce du bluff ou cet ange était-il réellement capable d’assassiner froidement cinq humains innocents ? La curiosité de Méphistophélès le consumait de l’intérieur, il devait en avoir le cœur net. Jusqu’où irait-il ?

« Quelle délicieuse situation ! Merci mille fois petit angelot, grâce à toi je m’amuse follement ! »

Le ton excessivement enjôleur et infantile du démon changea du tout au tout. Il se rapprocha alors étroitement de l’ange et dévoila son véritable visage en lui susurrant quelques mots dans le creux de son oreille.

« Tue-les. Tue-les tous ou je dévorerais leurs âmes et celles de leurs familles. »
Revenir en haut Aller en bas
Michael Perry
avatar

❝ Dealing with Death ❞



Messages : 539
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 24
Localisation : Dispo ici 5/7j (lun, mar, mer, jeu, ven)

Message Sujet: Re: Return [Pv:Méphistophélès] Sam 15 Nov 2014 - 16:34

Dans l’esprit de Michael, il était certain que les docks finiraient tôt ou tard à devenir le théâtre d’un massacre sans nom. Les marins étaient toujours prostrés devant lui, à quelques mètres. À croire qu’ils le croyaient tout simplement incapable de faire le moindre mal. D’ailleurs, à en croire le démon, lui aussi le pensait sans doute irréprochable. C’était assez idiot de sa part. Comment pourrait-on croire qu’un homme s’arme sans pour autant qu’il soit certain de pouvoir s’en servir. Quand il lui parla de chérubin, il comprit sans doute que Michael n’était qu’un novice le domaine des anges. Certes, il ne l’était que depuis un an, mais il ne se considérait pas comme un membre du « royaume du Ciel ». Il était étranger à tout ce système et cette hiérarchie. Alors à savoir quant à quel rang il devait appartenir, c’était le cadet de ses soucis. Surtout dans un moment pareil. Il décida de ne pas répondre. Michael savait que le démon pensait de lui qu’il était, de toute manière, incapable de tuer ... et il était certain qu’il pouvait le tester. Il ne savait rien de son but ... comme il ne savait rien de ce qu’il était capable de faire, ni de ce qu’il avait déjà fait.

Michael regarda froidement les matelots, qui eux commençaient à refaire des pas vers lui. Quand enfin, il entendit la voix du Mal en personne, murmurer dans son oreille. Il lui ordonnait de tuer, avant que ne le fasse, et qu’il s’en prenne à leur famille.

Le démon pensait sans doute l’avoir entre les mains, savoir tirer les ficelles pour mieux manipuler l’ange qu’il était. En lui donnant un ultimatum, il oubliait néanmoins pas mal d’éléments qui auraient pu être en sa possession s’il avait pris le temps de bien analyser la situation. Michael était coursé par ces marins uniquement parce qu’on l’avait accusé à tort d’avoir tué le capitaine sur le navire. Des hommes courant vers l’homme qu’on désigne du doigt, sans même essayer de chercher à savoir la vérité. La présomption d’innocence n’existe pas avec ces gens. Sans compter que s’ils avaient la chance de le rattraper, il savait très bien quel serait son sort : torture, et mort. Ils donneraient la mort pour vengeance aveugle... pour Michael, c’était un crime qui mérite d’être puni. Il avait vite fait son choix. Les familles innocentes ne devaient pas être des dommages collatéraux des choix des pères corrompus et aveuglés.

Il décida alors de passer à l’action. Il abandonna rapidement l’idée de se servir de son arme à feu, trop peu silencieuse à son goût. Il s’élança, scalpel à la main, courant vers les hommes avec une telle rapidité qu’ils n’eurent pas le temps de comprendre ce qu’il leur arrivait. Il leur trancha à tous les cinq la gorge, sans qu’ils n’eurent eu le temps de crier ... le sang coula sur le sol, en même temps que leur corps. Rapidement, Michael s’arrêta, haletant. Il n’avait pas eu l’impression d’obéir à qui que ce soit. Si ce n’était lui-même ...

« Ces hommes étaient loin d’être des saints ... » soupira-t-il comme pour lui-même. Pourtant, il n’avait guère envie de trainer dans le coin, ni avec ces cadavres, ni avec un démon ... il s’agissait à présent de s’en débarrasser au plus vite. Il avait fait ce qu’il allait faire de toute manière, que le démon soit là ou pas. Il était maître de son destin. Quoi qu’il lui dise, il ne changerait pas d’avis sur ce qu’il venait de se passer.
-
WORDS 583
TAGS #Return, #Phoenix, #rpg,@Mephistopheles
NOTES --
MUSIC/MUSE --




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

❝ ❞




Message Sujet: Re: Return [Pv:Méphistophélès]

Revenir en haut Aller en bas

Return [Pv:Méphistophélès]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» III. 03 - Have a Drink on Me (Feat. Méphistophélès)
» (m) mads mikkelsen † méphistophélès
» Aristide Says He Is Ready to Return to Haiti, Too
» Aristide Peaceful Return: The ball is Now in South Africa’s Court!
» 05. return to me
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Butler : Black Deal RPG :: La ville et ses alentours... :: East London :: Docks :: Le port-