lienlien
PredefKarnevalForum RP FR
Click



 

Partagez|


Jeffrey Killer; You look better when I'm drunk [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

❝ Invité ❞




Message Sujet: Jeffrey Killer; You look better when I'm drunk [fini] Lun 24 Mar 2014 - 20:35

« Souris à la vie, car tu ne sais pas quand je déciderai de venir te chercher »
Killer Jeffrey
« Jeff The Killer © Creepepasta»


Nom : Killer

Prénom: Jeffrey

Date de naissance: Il y a trop longtemps

Age: Plus jeune qu'Undertaker, plus vieux que Grell et William

Tu le croiras pas! Dans l'univers Dude! 

Sexe: j'Ai un service trois pièces... 

Race: DIEU DE LA MORT! 

Rôle: Agent de Terrain qui devrait régler des problèmes, mais qui en cause

Sexualité: Ça te regarde pas! Mais j'aime les hommes...


“ Le Caractère



Jeffrey alias Jeff alias la Banshee est un jeune, vieux, adolescent, Shinigami que l’on pourrait qualifier de gravement perturbé. Pourquoi? Parce que derrière ses airs d’anges, ce Dieu de la mort souffre d’une forme de dédoublement de personnalité. Pour faire simple, Jeffrey n’est pas réellement seul dans sa tête. Il a son double; Jeff. D’où le pourquoi il déteste parfois qu’on l’appel Jeff ou Jeffrey. Mais tous deux se font appeler la Banshee, se surnom idiot qui leur colle à la peau leur va à tous les deux. Voilà comment décrire ces deux personnes séparément; 

Jeffrey est un Shinigami qui s’ennuie facilement et qui a besoin d’action et non de rester sur place à suivre un foutu humain pour juger s’il doit mourir ou être sauver. Il adore faire couler le sang, il s’agit même de sa couleur préféré. Cependant, sous ses airs calmes et de je-m’en-foutisme ce cache un cerveau remarquablement calculateur qui analyse toute personne osant se présenter à lui. Autant un supérieur qu’une recrue en passant par un collègue. Jeffrey est un tantinet manipulateur. Il sait qu’il a un certain charme et n’hésite pas à s’en servir pour obtenir ce qu’il veut. De plus, Jeffrey est quelqu’un qui sait utiliser les mots à son avantage. Ce n’est pas quelqu’un d’hautin, mais qui dit clairement ce qu’il pense. Malheureusement, ce trait de caractère lui attire souvent des ennuis. Ennuis desquels le tire son alter-égo Jeff. Ce dernier, Jeffrey le déteste à moitié. Il est comme son frère, il sait qu’il est là, il entend même sa voix dans sa tête. Cependant, Jeffrey n’est pas fou, ni schizophrène. 

Jeff est son jumeau qu’il a « dévoré » pendant la grossesse de sa mère. Bon, absorber est un meilleur terme. Cependant, ce phénomène n’a pas éliminé Jeff, bien au contraire. Si le corps de ce dernier n’a pas grandi, son esprit lui oui. Contrairement à son « double », Jeffrey est quelqu’un qui n’aime pas se battre, malgré qu’en combat on préfère l’éviter lui et sa faux métamorphoseuse. Parce que son calme éternel se reflète dans les batailles et il n’est jamais perturber, rien ne le dérange.  Jeffrey est quelqu’un d’imperturbable, de sociopathe et qui préfère la solitude à la mauvaise compagnie. Il a déjà dû « former » des recrues qui achevaient leur formation, il a détesté l’expérience.  C’est quelqu’un qui ne connait, cependant, pas de remord à ses actes. Il est un Dieu de la mort et prendre la vie à quelqu’un c’est son job. Ne venez pas lui parler de « Et s’il aurait changé le monde? », parce que Jeffrey vous répliquerez « Il aurait fini bouffé par un démon, crétin de première classe ». 

Pourtant, malgré tout cela, Jeffrey est qu’un de sensible et qui sait apprécier les belles choses et, surtout, les beaux hommes. Parce que si, monsieur Jeffrey est quelqu’un qui adore draguer les autres, mais de façon fine et qui se remarque à peine. Sinon, c’est pour détourner l’attention sur quelque chose qui se passe. C’est aussi un fin comédien, pas à la Grell, mais à la Johnny Depp. Il adore venir sur Terre, se fondre au humains et faire la chasse au démon. Sur son tableau y trône déjà la mort d’un démon de type marquis qu’il a tué après que celui-ci lui est volé une âme. Pour faire court, Jeffrey disparut durant trois jours et rentra à son appartement avec les vêtements pleins de sang. Il commenta simplement; « Il aurait dû avoir plus de tripe, j’aurais mieux pu décorer le sapin»…

Maintenant que vous avez une petite idée de qui est Jeffrey en général, oui en général car il lui arrive d’avoir encore une crise d’adolescence et s’énerver pour un rien de plus c’est un jeune homme plutôt imprévisible.

Jeff, lui, est tout le contraire de Jeffrey. Il s’agit d’un esprit psychopathe et meurtrier. Il est très rusé et malin, pervers et dangereux. C’est un fin calculateur qui prévoit ses moindres actions dans le but de piéger et de mettre en échec sa victime ou son adversaire. Il adore faire souffrir ceux qu’il n’aime pas. Il est fou, riant dans les situations sérieuses ou tout simplement pour rire. Il ne connait pas le respect et pourrait même envoyer promener un supérieur. Il est entêté et déterminé. Lorsqu’il prend une décision il est très difficile de le faire changer d’idée. Il est  menteur, manipulateur et n’hésite pas à se servir du corps de Jeffrey pour arriver à ses fins.  Il est impulsif et entêté, il est celui qui sort Jeffrey des mauvaises passes. Il « apparait » plutôt rarement puis que Jeffrey déteste le laisser s’imposer. Est-ce que vous vous aimeriez que quelqu’un d’autre pilote votre corps? 



“ Le Physique





Jeffrey, ce shinigami qui en a dedans et qui n’est pas plus grand qu’un gosse de 16 ans… Il ne dépasse pas les mètres soixante-quinze et ne les dépassera jamais. Il est figé à une apparence d’adolescent, celle qu’il avait à sa mort, avec moins de cicatrice tout de même et il n’a pas vraiment l’apparence des jeunes normaux. 

La peau de Jeff est blanche. Mais quand je dis blanche, je veux vraiment dire blanche! Et à l’origine, Jeffrey avait les yeux rouge sang et non vert pomme comme aujourd’hui. Comment ça, une anomalie génétique? Eh bien oui. Jeffrey est un semi-albinos. Semi parce que son épaisse chevelure noire ébène vient annuler son albinisme. Jeffrey possède de grands yeux qui, comme dit plutôt, sont d’un vert pomme fascinant. Pas comme ceux des autres shinigamis! Non! Ceux de ce Dieu de la mort en particulier sont très spéciaux. Il y a en eut une sorte de lueur indescriptible car elle ne cesse de changer et elle apparaît très rarement. Parfois il s’agit d’une lueur de folie, parfois celle de l’excitation, rarement, et plus souvent un lueur de perversité malsaine.  

D’apparence, notre shinigami fantôme se fait souvant sous-estimé. Hors, malgré son apparence de petite jeunesse, Jeffrey compte maintenant plus de 500 ans balais de sorcière et couteaux de boucher. Cependant, alors qu’il semble frêle sous son pull, Jeffrey est quelqu’un de plutôt musclé, finement pas avec des muscles à la Hercule, et qui est capable de déployer une force colossale. Il est extrêmement agile, d’une flexibilité digne d’un contorsionniste, et d’une grande rapidité. Il a une forte capacité visuo-motrice qui lui permet de rarement manquer sa cible ou de s’adapter rapidement au terrain où il se trouve. 

Il déteste les costards cravates et ne porte que son traditionnel pull-over blanc à capuchon et ses jeans. Il a toujours sur lui bon nombre de couteau, dont l’un est sa deathschynt. Un couteau? Mais ce n’est pas un outil de jardinage…. Vous avez raison! C’est parce la faux de notre jolie ami est comme celle d’Undertaker; elle se métamorphose. À l’origine, cette dernière est aussi grande que celle du croque-mort, de couleur argenté et semblant être faite entièrement d’os. Pas juste une cage thoracique et un crâne, non! Toute la structure de cette faux de la mort est en os métallique. Le crâne servant de pommeau, les bras recouvrant la courbe externe de la lame alors qu’il n’y a pas d’hanche, trop encombrant. L’os mandibulaire inférieur est ouvert et le crâne semble pousser un cri éternel. 

Cette arme remarquable, Jeffrey sait la manier à la perfection, même les yeux fermer. À l’habitude de confronter des démons et des âmes à la force de vivre qui ferait passer Hercule pour un petit poids, notre Shinigami a les sens très développer, Principalement l’odorat, la vue et l’ouïe.    

Quelque chose qui caractérise notre ami; il est capable de se battre sans ses lunettes blanche à monture d’os… Un certain fossoyeur en serait-il à l’origine? Cependant il s’agit de quelque chose que n’étale que rarement Jeffrey, pour ne pas que l’on pense qu’il est un déserteur. 

En particularité autre aussi, on notera qu'il arrive souvent à Jeff de s'ouvrir les joues pour agrandir son sourire. Il n'entaille que la peau, pour ne pas non plus exagérer


Histoire




Le bruit de ses pas raisonnait dans le couloir lumineux alors que les voix des internes en fin d’année murmuraient dans son dos. Il savait pertinemment que l’on parlait de lui. La Banshee. Celui qui donnait des cheveux blanc aux rois et tuait d’un cri les reines et les princes avant d’embrasser les princesses de l’ultime baiser de la Mort. Belles paroles, mais oh combien idiote! S’était les princesses qu’il tuait d’un cri avec leurs catins de mère et embrassait d’un baisser de mort les princes qu’il trouvait à son goût. 

D’un soupir, le formateur s’arrêta et se retourna d’un coup. Sa longue chevelure ébène qui lui arrivait maintenant sous les omoplates claqua dans l’air avant de retomber doucement sur ses épaules. Ses yeux lancèrent des éclairs et sans qu’il n’ait à dire un mot, ses pseudos-élèves arrêtèrent de murmurer, le fixant avec un regard empreint de malaise et de respect. Après tout, ils étaient en face du Shinigami qui avait pris l’âme de Shakespeare, celle de Marie la sanglante ainsi que l’âme de plusieurs Tudor, comment ne pas respecter quelqu’un comme lui? 

D’une main Jeffrey replaça une mèche de cheveux et reprit son chemin. Il avait horreur des murmures sur lui. Cela l’ennuyait à mourir. Oui il était-ci, oui il était cela et après? Il n’était pas quelqu’un qu’il fallait prendre en admiration comme une reine ou un roi. Il avait fait de grande chose et en ferait encore, ça s’était certain. Ouvrant la bouche, sa voix doucereuse, mais légèrement grave, sortit d’entre ses lèvres alors qu’il commençait réellement la visite des principaux lieux de travails. Il parlait d’une voix monotone, endormit et dans laquelle on entendait l’ennui le plus total. Et s’était vrai! Être le formateur de ces gamins, non mais! Il avait des chats plus importants à fouetté. Il avait fait toute une crise à ses supérieurs, même foutu le camp en Chine au lieu de l’Irlande, mais rien à faire, il avait été retrouvé en plein travail et on avait exigé de lui qu’il occupe ce poste.  Il s’agissait de la première et de la dernière fois!  À chaque pas qu’il faisait, Jeffrey était replongé dans le passé. À la fin de sa dixième année d’étude, à la première décennie de sa mort. 

Il avait arpenté lui aussi ces mêmes couloirs, baillant aux corneilles et dormant pratiquement debout. La tête ballante. Il s’était, alors, souvenu que cela faisait prêt de dix ans qu’il était mort. S’était quelque chose d’amusant à imaginer, mais qui lui rappelait son enfance désastreuse, l’absence d’un père et sa tragique fin; les joues ouvertes et un couteau enfoncé dans le cœur. Il était mort ainsi, comme un chien. Cependant, certains s’entendrons sur le fait qu’il l’avait cherché. Il avait, à seize ans, déjà fait abondamment couler le sang. Autant celui des femmes que des enfants. Il lui avait pris une folie meurtrière après que sa mère l’ait abandonné pour partir avec un autre homme. La catin! S’était à ce moment-là que Jeff avait fait son apparition, le plongeant dans la mort. 

S’était surtout comme cela qu’il était devenu shinigami, ou plutôt apprenti. Il avait suivi les dix ans d’études. Il était un élève exemplaire! Les professeurs n’avaient d’yeux que pour lui. Et pour cause; il avait pratiquement un A de moyenne! Cela ne se voyait pas, cependant, à ses airs d’ennuis profonds. Ainsi parvint-il à son examen final; juger une âme pendant un mois. UN FOUTU MOIS! Mais ce n’était pas tout; il était aussi avec un autre futur Shinigami de terrain. La poisse! Lui qui préférait être seul… 

Alors, durant le mois qui suivit, ils ne firent point équipe. De toute façon, l’autre était exubérant. Il avait trop d’énergie et il saoulait totalement le semi-albinos. Diable qu’il aurait donné cher pour le tuer! Ne serait-ce que par accident. Mais ne dit-on pas qu’il faut faire attention à ce que l’on souhaite? Parce qu’effectivement, Jeffrey manqua de tuer son partenaire. Ce dernier, lorsque leur « patient » eut son accident de chasse, ce mit entre lui et l’homme. Ce que disait son partenaire; qu’il méritait de vivre! Oh Diable les méritas, cet homme était sur la liste, point final. Ce n’était pas un chasseur qui changerait la vie du monde! C’est en voulant couper la lanterne qu’il fit son erreur de jugement. Son partenaire se mit de nouveau devant lui, se faisant ainsi entailler le torse profondément. Sous les yeux de Jeffrey défila alors la vie de son coéquipier. Ai-je réellement besoin de dire que Jeffrey faillit s’endormir? Laissant de côté cet imbécile, Jeffrey acheva son travail et rentra à la dispatch avec son partenaire sur une épaule. Il le lâcha à l’infirmerie en disant « Les âmes sensibles ne devraient pas travailler sur le terrain ». 

Il reçut par la suite sa faux; la chose la plus belle qu’il n’eut jamais vu. Ainsi commença le début de carrière de Jeffrey Killer, un tueur dès sa vie de mortel. Il enchaîna les petites âmes normales, puis celles plus connue telle Shakespeare, il la disputa à un démon qui en sortit patois, et d’autres qu’il avait oublié. Il s’installa principalement dans les pays celtes où il fit naître une légende; celle de la Banshee. Car avant de récolté une âme, Jeffrey poussait un cri si strident qu’il en éclatait parfois les fenêtres, mais la plupart du temps il en blanchissait les cheveux de ceux qui l’entendaient. Je pourrais m’étendre sur sa vie, mais disons-le clairement; Jeffrey se désennuya que très peu durant ses débuts à aujourd’hui.


Revenant à lui, il entendit un de ses élèves passer un commentaire sur leurs lunettes. La dernière chose qu’il sut, fut que Jeffrey les avait pris et les cassa en deux. 

- Si elles ne vous plaisent pas, vous n’avez qu’à déserter. 

Qui a dit que les jeunes n’avaient pas de répartit? Soupirant, le shinigami entrepris son long devoir, se disant qu’il aimerait bien mourir une seconde fois. 

Je pourrais m’étendre encore, mais à quoi bon? La seule chose qui sortit Jeffrey de son ennui quotidienne fut le jour où il tua son premier démon. Il se servit de ses boyaux pour décorer un arbre, un sapin pour être plus précis, en une nuit de noël. Une véritable boucherie… Autre chose à dire sur ce jeune homme d’apparence; il attire plus souvent des problèmes qu’autre chose, mais lorsqu’il se met à une tâche, on peut être sûr qu’elle sera bien fait.  


Derrière le masque





C'est quoi ton petit surnom? truc à plume...

Je vois et tu as quel âge ? presque 18 couteaux

Okay et c'est quoi ton niveau en RP ? ça dépend de l'inspit' 

Tu aurais pas un double compte, toi ? Si, I'm the king of Invidia!

Sinon, tu fais quoi dans ta vie ? je tue ta mère en short je plante des roses 

Tu as trouvé le code du règlement ? Yes ~ ♥

Mais au faite, comment es-tu atterries là ? Dc x)

Tu es en bon terme avec Bob l'Eponge ? Vieux pote

D'ailleurs, t'en pense quoi du forum ? Je l'hais tellement, que pour me zapper le moral je me fait un Dc!

Tes derniers mots mon chou ? Vous trouvez pas que je suis beau?


©Cette fiche a été conçu par Juliette pour le forum Black Deal. Tout plagiat est interdit.
Revenir en haut Aller en bas

Jeffrey Killer; You look better when I'm drunk [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Jeffrey Todd Hellstrom
» Jeff The Killer
» Construction, Destruction, Reconstruction. [PV= Daïgo & Killer Bee]
» Victoria Beurk ღ She's a Killer Queen, guaranteed to blow your mind (Terminé)
» Jeffrey !? Remet nous des glaçons !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Butler : Black Deal RPG :: Le Pays des Merveilles... :: Kingdom Heart :: Fiches de présentations-