lienlien
PredefKarnevalForum RP FR
Click



 

Partagez|


"Ah, there's no place like London...!" -Amalia Masion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

❝ Invité ❞




Message Sujet: "Ah, there's no place like London...!" -Amalia Masion Mer 18 Juin 2014 - 17:54

«It's a masked ball »
Amalia Masion
Alice Liddell Cf. American McGee's Alice and Alice Madness Return


Nom : Masion

Prénom: Amalia

Date de naissance: 21 octobre 1872

Age: 16 ans

Lieu de naissance: Ce cher Londres

Sexe>:

Race: Humaine

Rôle: Noblesse. Enfin, si on peut dire.

Sexualité: Hétérosexuelle


“ Le Caractère





Il est plutôt difficile de définir le caractère d'Amalia, et pour cause ; c'est une personne très ouverte et curieuse, ce qui l'emmène souvent à changer d'opinion et d'envie. Une simple question comme une couleur préférée et elle ne saura jamais vous répondre. Cette fille est le genre de personne ayant la capacité de s’intéresser à tout. Grâce à cette capacité, elle est débrouillarde et autonome ; enfant, elle n'hésitait pas à aider les servants dans toutes leurs tâches par simple curiosité. Son esprit est constamment en ébullition, à tel point que c'est un véritable combat de réussir à s'endormir le soir. Elle est très observatrice et elle aime quand d'infimes détails attirent son attention. Ah, un conseil : ne vous avisez pas d'essayer de la duper. Par son observation, Amalia semble être dotée d'un 6ème sens quant à la détection de mensonge ou de quoi que ce soit pouvant éveiller sa méfiance.

Car oui, Amalia est une personne assez méfiante. Elle n'accorde pas sa confiance facilement. En général elle n'est pas tendre avec elle-même et supporte donc mal l’échec personnel.
En la connaissant mieux, on peut voir que c'est une personne plutôt pessimiste, qui réagit avec ironie afin de masquer sa colère ou sa tristesse. Mais ce n'est pas qu'une personne avec des défauts non plus, ne vous inquiétez pas ! Il suffit de bien la connaître pour voir que c'est une personne encourageante et souriante. Bon, c'est vrai qu'elle s’emporte parfois facilement suivant les sujets, qu'elle aime taquiner les personnes et surtout qu'elle adore les chats, la pluie contre les vitres et les brownies...enfin bref. Je disais donc..

Avant, on pouvait facilement dire en voyant la jeune fille qu'elle devait être une de ces personnes joviales et chaleureuses comme on en croise parfois.
Après les tragiques événements qu'elle a subi, Amalia est devenue totalement intolérante à toutes sortes de crimes. Il lui arrive également de regarder autour d'elle vivement, comme si elle revivait un souvenir ou son séjour d'internée. La jeune fille garde un très mauvais souvenir de son séjour en asile, elle a depuis lors une sainte horreur de ces lieux, ou de tout ce qui s'en approche. De plus, Amalia chérissait énormément sa famille, avec laquelle elle était très proche. Depuis leur mort, elle souffre d'une grande solitude, mais elle refuse néanmoins que quelqu'un s'occupe d'elle, car elle est obsédée par la recherche du meurtrier de sa famille, et ferait tout pour l’arrêter. Après tout, ce qui ont tout perdu non plus rien à perdre.

“ Le Physique





On peut dire que la jeune fille est plutôt attirante, sans être exceptionnelle. La première chose que l'on remarque lorsqu'on se tient devant Amalia, ce sont certainement ses grands yeux saisissants. Ces derniers sont d'une couleur peu commune. Ils sont d'un vert difficile à décrire ; un vert pâle et limpide, mis en valeur par de longs et fins sourcils noirs, qui a le don de refléter les émotions de la jeune fille. Il y a parfois quelques cernes sous ses yeux, qui contrastent alors encore plus avec la couleur de ses prunelles. On peut également être saisie par la pâleur de sa peau, aussi blanche que la neige une fois la nuit tombée. Cette pâleur souligne ses lèvres en forme de cœur et leur couleur oscillant naturellement entre le rose et le rouge. Enfin, un nez droit banal et des cheveux extrêmement noirs, très légèrement ondulés viennent encadrer son visage ovale. Ses cheveux prennent des reflets lie-de-vin au soleil. À bien y réfléchir, on peut lui trouver des points communs avec une poupée de porcelaine ; même sa poitrine, quoique bien formée et plutôt petite. Il arrive parfois qu'on la prenne pour plus jeune qu’elle ne l'est.

Concernant sa silhouette, Amalia est une personne que l'on pourrait qualifier de fragile, bien que ce ne soit pas le cas. Elle est fine ; ses jambes sont minces et ses doigts sont agiles. Elle ne mesure qu'environ 1m65 et a fini sa croissance il y a quelques temps déjà malgré son âge. Elle compense donc cette apparence fragile en endurance et rapidité, bien qu'elle ne soit pas très souple. Enfin concernant ses habits, ils sont plutôt divers mais ce sont à coup sûr des robes afin de se mouvoir confortablement. Elle aime les habits un peu steampunk, mais en général elle porte les couleurs selon son envie. En revanche, elle ne se sépare jamais de ses bottes noires à boucles argentées, ainsi que d'un couteau de barbier gravé dans sa botte droite. On n'est jamais trop prudente ! Lorsqu'elle décide de se promener près des quartiers malfamés, elle préfère enfiler une robe bleu marine ou rayée ainsi qu'un tablier blanc afin de ne pas attirer l'attention. Si vous l'observez bien, vous verrez qu'elle a la manie de se tenir le bras et qu'elle porte toujours une bague en or blanc à l'annulaire droit.


Histoire






1 ère partie:


Je me souviens. Nos rirent résonnent encore maintenant à mes oreilles. Papa nous portaient mon frère Mikel et moi, ainsi que les dahlias que nous venions de cueillir. Mon petit frère avait toujours cet air sérieux sur le visage. Il nous demanda alors :

- Pourquoi êtes-vous si heureux ? Pourquoi avez-vous le sourire alors qu'on va déposer ces fleurs sur la tombe de maman ?

L'enfant entre en courant par la porte du manoir défoncée, aveuglée par l'inquiétude.

Papa avait subitement perdu son rire chaleureux et a regardé mon petit frère de ses yeux profonds. Il affichait toujours un léger sourire, même si ses yeux prenaient une teinte nostalgique et douloureuse.

- Je ne pense pas que ta maman souhaiterait te voir triste, particulièrement aujourd’hui, Mikel.

Le manoir est sens dessus-dessous. Les meubles balancés, les tapisseries déchirées.

-Qu'importe si je suis triste ou pas. Elle ne le sait pas.

Papa a contemplé Mikel avec compréhension.

- Et pourquoi elle ne le saurait pas, Mikel ?

Il y a du sang partout. Des trainées sur le plancher, des éclaboussures sur les murs.La jeune fille poursuit sa route et s'enfonce dans un couloir, les yeux remplis de terreur.

-Parce qu'elle est morte.

La fille se figea au détour du couloir. Un cadavre assis par terre, transpercé par une épée figée dans sa poitrine la fixe, les yeux voilés et morts.

Le visage de Papa s'est alors assombri. Je me souviens avoir regardé Mikel avec colère et sévérité, lui reprochant ses paroles dures. Je lui ai dit ;

- Maman n'est pas morte.

Mikel a détourné ses yeux verts matures, bien trop matures pour un enfant de son âge. Il a marmonné

La jeune enfant ne peut détacher son regard du cadavre de sa gouvernante. Sur son front, gravé dans la chair, est inscrit le mot «  Envie » .
- Où est-elle, dans ce cas ?

L'enfant recule précipitamment. En percutant le mur, elle sursaute. C'est là qu'elle les voit.

Je l'ai fixé et ne lui ai pas répondu. Je trouvais sa question tellement stupide. Papa a alors repris la parole.


- Ta mère est toujours avec nous. Au Paradis, elle veille toujours sur toi.

Une rangée de cadavre, parfaitement disposés. Tous assis, transpercés de la même manière que la gouvernante, la tête tournée vers le détour du couloir. Tous ces yeux vitreux la fixent .

- Le Paradis ?

Mikel est alors subitement descendu des bras de Papa.

Ils sont tous là. Le vieux majordome, le cuisinier, le jardinier, la servante et la gouvernante de Mikel .
Sur leurs fronts, tournés vers la fillette est inscrit un péché capital. L'enfant tombe à genoux, tremblante.

- Il n'y a pas de Paradis où peut reposer Maman.

Papa tressaillit. Je me suis à mon tour détaché de ses bras et ai fait face à mon frère, en colère. Celui-ci a cependant continué, sans prendre en compte de mon regard assassin.

Luxure, Gourmandise, Colère, Avarice, Envie. La jeune fille était tétanisée par la terreur. Mais un hurlement la sortit de son cauchemar. Elle connaissait bien cette voix .

- Si Dieu existait, il n'aurai su que faire de maman. Elle était trop pure.

L'enfant se releva, et se précipita vers le bout de couloir, vers cette porte ouverte où ne se dégageaient que ténèbres.
-Trop pure pour devoir mourir ainsi!

Il a contemplé le bouquet qu'il avait en main la tête basse et l'a serré. Je n'aurais su dire si c'était de colère ou de tristesse. Je me souviens lui avoir dit ;

-Dieu existe. Il veille sur nous. Et Maman est à ses côtés .

C'était l'ancienne chambre de sa mère. Elle était vide depuis sa mort. Les fenêtres étaient grandes ouvertes, et la nuit de pleine lune qui venait de tomber éclairait la salle. L'enfant plissait les yeux, les doigts agrippés au bord de l'entrée.
-Non.

Il a jeté le bouquet à mes pieds et ses yeux entêtés m'ont fixé.

La jeune fille distingua une petite forme, couchée par terre. Elle se précipita à ses côtés et tomba à genoux, sans avoir conscience du danger qui guettait dans l'ombre de la pièce.Le corps sans vie de Mikel reposait devant sa sœur. Sans pouvoir sortir un seul mot de sa gorge, l'enfant gémit et berça son frère dans ses bras. Ses larmes débordèrent et coulèrent sur son visage. L'enfant posa sa tête contre la poitrine déjà froide de son défunt petit frère.
« Dieu n'existe pas. »

Le bouquet est tombé à terre et Mikel a disparu en courant, loin de moi.

Deux yeux vifs et froids apparurent dans l'obscurité. Une ombre grande s'avançait à présent vers la jeune enfant. Elle susurra d'une voix rauque ;
« Acedia. »

L'enfant arrêta de pleurer, et ses yeux s'agrandirent de terreur. Glacée, elle n’osait relever la tête et contempler le monstre qui venait de lui arracher les personnes qu’elle aimait ; qui s’apprêtait à lui arracher la vie.

« Finalement Mikel, tu avais raison . »

L'ombre souleva durement l'enfant par ses cheveux et la força à la regarder droit dans les yeux .

« Dieu n'existe pas. »

Dans la pénombre, la jeune fille se perdit dans les yeux brûlants de cette personne. Deux prunelles d'un puits infernal de folie, de dégoût, de colère qui transperçaient son âme.

« Non... Dieu n'existe plus. »

L'assassin referma ses doigts fermes sur le cou fragile de la fille. Sa gorge s'enflamma et l’envie d'air la fit se débattre avec plus de force tandis que ses poumons s'embrasaient. Bientôt, toute force la quitta.
Un rayon de lune pointa vers l'enfant et dévoila son visage nimbé de larmes et de douleur .
Les yeux du meurtrier changèrent tout à coup ; la colère et la folie sur son visage disparu et son dégoût se teinta de confusion. Alors que les yeux de l'enfant se fermaient, elle crue apercevoir dans ceux de son agresseur une lueur de raison. C'est sûr qu'elle est apparue cette lueur, mais l'espace d'un instant, d'une seconde, l'espace d'un éclair .
La pression sur le cou de la jeune enfant disparut subitement, et elle tomba durement sur le sol.

L'homme fit quelques pas en arrière, confus, puis il fit volte-face et monta à la fenêtre grande ouverte. Alors que la jeune fille était sur le ventre, relevant la tête difficilement, elle put apercevoir son visage.
Le visage d'un ange .
L'agresseur sauta par la fenêtre. A ce moment-là, malgré la douleur aveuglante, la jeune fille hurla à plein poumons et le maudit de toutes ses forces avant de perdre conscience.

« Il ne me reste plus que la vengeance. »


2ème Partie :



Pardon, vous désirez un renseignement ? Je peux vous aider. Sur qui donc ? Ah, cette fille là-bas, qui marche sur les pavés trempés? Bon, je veux bien vous dire ce que je sais.

Elle s'appelle Amalia Masion. Avez-vous remarqué, malgré cet écran de pluie, les vêtements de cette jeune fille ? Je ne suis pas fin connaisseur mais ils témoignent d'une certaine qualité, vous ne trouvez pas ?
 Masion était le nom d'une entreprise de poupées populaire à l'étranger, mais qui a malheureusement fait faillite il y a plusieurs années. Il reste cependant quelques magasins en Grande-Bretagne. Cette jeune fille que vous voyiez là est riche ; elle appartient à la noblesse. C'est étrange qu'une enfant de si haut rang se promène seule au beau milieu de Londres, n'est-ce pas ? Une attitude curieuse pour une enfant tout aussi étrange, je dirais. Malgré son milieu, on peut dire qu'Amalia est une gamine étonnamment débrouillarde. Et il y a tout intérêt, puisqu'elle vit seule. Voyez-vous, il y a des rumeurs qui circulent depuis le massacre de sa famille l'hiver dernier. Une affaire horrible, cela va sans dire. Une véritable boucherie ! Le manoir Masion aurait été retrouvé sens dessus-dessous et tous les occupants, serviteurs compris sont morts, un péché capital inscrit sur le front. Seule la jeune Amalia a été retrouvé dans un état critique à côté du cadavre de son petit frère. La pauvre enfant a été suspecté de cette tuerie. C'est étrange de voir comme le sort s'acharne sur les mêmes personnes, vous ne pensez pas ? Elle qui venait de perdre sa mère d'une violente maladie deux ans plus tôt...

Quoi qu'il en soit, la jeune Masion fut innocentée en vue de son état psychologique, et par un solide alibi : elle n'était pas présente lors du crime. Il paraît qu'elle assistait à un cours de langue avec un professeur réputé dans le quartier Ouest. Lorsqu'elle serait revenue le soir, elle se serait précipitée chez elle en voyant l’état extérieur de la demeure. Son chauffeur aurait attendu un moment inquiet avant de se décider à aller voir ce qu'il se passait, et a donc pu confirmer l'alibi de la demoiselle... mais l’enquête n'a jamais été complètement résolue. Voyiez-vous, les autorités auraient retrouvé le cadavre du père pendu dans son jardin. Il se serait donné la mort après avoir tué toute sa maison. C'est une hypothèse absurde car il paraît que cet homme était caractérisé par un optimisme et une volonté de vivre inébranlable...

Mais je m'égare, pardonnez-moi. La jeune fille fut emmenée dans un Institut psychiatrique réputé afin de prendre en charge son traumatisme, qui l'avait plongé dans un profond mutisme. Elle y resta un petit bout de temps paraît-il, jusqu'à ce qu'elle retrouve la parole. Par la suite, elle s'est installée dans une maison de bourgeois en plein cœur de Londres, ayant un héritage suffisant pour vivre d'une vie aisée jusqu'à sa mort, et bien après. La jeune Masion a maintenant l'habitude de traîner près des quartiers d'East End, ce qui est plutôt dangereux. On dirait qu'elle est persuadée que le véritable meurtrier s'y trouve, avec tous les crimes qui s'y passent... il paraît que depuis que cette pauvre enfant a retrouvé la parole, il n'y a que le mystérieux meurtrier de sa famille qui l'obsède. Elle ne croit pas à la conclusion de la police, et retrouver le meurtrier est devenu son unique raison de vivre. On peut le comprendre, naturellement... voilà, c'est tout ce que je peux vous dire à son sujet.

Vous seriez surpris d'entendre ce que l'on peut apprendre sur les habitants de cette ville. Quoiqu'il en soit, je pense que vous devriez aller lui parler à cette gamine. Vous pourriez apprendre bien plus que des rumeurs, mais je vous conseille de ne pas vous laisser entraîner dans sa quête de réponses. Il faudrait être fou pour oser s'aventurer à East End, -ou alors ne pas être humain- ! Enfin, si vous n'attachez pas d’importance à votre peau, alors je vous invite à faire de même.
Quoiqu'il arrive, je vous souhaite un bon séjour à Londres !





Derrière le masque





En fait, c'est quoi ton p'tit surnom ? ...Tounette.  Mais je vous interdis de m'appeler comme ça. C'est très dégradant pour moi. =')

Je vois et tu as quel âge ? 15 ans, 7 mois et 27 jours précisément au moment où j'écris. 8D

Okay et c'est quoi ton niveau en RP ? Très difficile à dire! Ça fait un an que je n'ai pas écris. Je suis un peu rouillée. ^^

Tu aurais pas un double compte, toi ? Non, du moins pas encore.. ; )

Sinon, tu fais quoi dans ta vie ? Rien de spécial. Je vais passer en 1er ES l'année prochaine. Là, je suis en vacances pendant à peu près 3 mois.. *-*

Tu as trouvé le code du règlement ? Un shinigami sauvage l'a récolté~

Mais au faite, comment es-tu atterries là ? Ça fait déjà quelques mois que je bave sur ce forum.x) Je n'osai pas m'y inscrire, alors j'ai laissé tombé. Mais j'ai revue sur un magnifique top 50, alors je n'ai pas pu résister. *-*

Tu es en bon terme avec Bob l’Éponge ? Bien sûr. C'est mon voisin de palier. 8D

D'ailleurs, t'en pense quoi du forum ? Il est tellement..AJDKDGDKGD! *meurs*

Tes derniers mots mon chou ?  Misterponne 


©Cette fiche a été conçu par Juliette pour le forum Black Deal. Tout plagiat est interdit.
Revenir en haut Aller en bas
Rock Rider
avatar

The Trickster



Messages : 727
Date d'inscription : 28/06/2012

Message Sujet: Re: "Ah, there's no place like London...!" -Amalia Masion Dim 29 Juin 2014 - 19:44


Mille pardons! Je n'avais pas vue que votre fiche de présentation était terminée. Honte à moi!

Tout d'abord bienvenue sur Black Deal~♪ J'espère que vous plairez bien parmi nous chère demoiselle.

Les descriptions me vont. (Attention toutefois aux répétitions de "Elle" ^^ ).
Quant à l'histoire j'aime beaucoup l'ambiance sombre qui s'en dégage. Beaucoup de mystère derrière le meurtre de sa famille. Et les petits indices laissés derrières, donneraient peut être un lien avec l'intrigue du forum. Si vous avez des idées dessus, on peut en parler via mp. Wink


Fiche validée ~♪


Bon rp~♫
Je déplace et color~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

"Ah, there's no place like London...!" -Amalia Masion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]
» Bloody London
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Butler : Black Deal RPG :: Le Pays des Merveilles... :: Kingdom Heart :: Fiches de présentations-