lienlien
PredefKarnevalForum RP FR
Click



 

Partagez|


Je n'ai pour seul regret que celui d'être en vie ▬ Bel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jude A. Lewis
avatar

❝ Tu n'as pas de rang ❞



Messages : 101
Date d'inscription : 29/08/2014

Message Sujet: Je n'ai pour seul regret que celui d'être en vie ▬ Bel Lun 30 Mar 2015 - 23:12




Je n'ai pour seul regret que celui d'être en vie

S'il y avait un mot, un seul mot pour décrire Jude en cet instant, ce serait le mot « Cadavre ». Il ne ressemblait plus à grand chose, assit là, le dos appuyé contre un mur certainement aussi sale que les pavés qui habillaient le sol. Pavés qui, très inégaux, menaçaient chaque visiteur de le faire tomber. Ça avait été le cas de Jude. Fatigué, faible, le ventre vide et les yeux pochés par le manque de sommeil, il avait vadrouiller dans les ruelles à la recherche désespérée d'une compagnie qui pourrait le sortir de sa solitude.. Et de son infinie tristesse. Peut être trop faible ou pas assez attentif pour lever les pieds assez haut, un pavé qui, vil et mesquin, dépassait plus que les autres, entreprit de le faire tomber. Le choc avec le sol inégal avait été rude pour le jeune homme. Il était tomber simplement, attiré par la loi de la gravité. Sa tête avait heurté le sol avec une rare violence et il n'eut que la force de se traîner contre ce mur en piteux état pour ne pas rester au centre du lieu de passage. Il était maintenant adossé là, tremblant de froid, cherchant un moyen d'arrêter la douleur lancinante qui était née de sa blessure à la tête.

Peut être était-ce du sang qui coulait, frais, sur sa joue. Ou étaient-ce des larmes qu'il ne pouvait retenir ? Peut importait, tout ce qui comptait c'était qu'il souffrait. Une souffrance autant intérieure qu'extérieure. Il détestait ça, il haïssait ces douleurs qui le rongeaient jour et nuit, qui l'affaiblissaient de jour en jour. Il allait en mourir, il en était certain. Sa main vint se glisser faiblement dans sa poche et il attrapa le mouchoir qui enveloppait quelques biscuits qu'il lui restait de son travail. Il avait aidé un pâtissier qui l'avait remercié ainsi. Quelques pâtisseries qui le sauveraient peut être de la famine.. Ou peut être pas. 

Manger ou garder ces biscuits ? Le dilemme fut de courte durée. Rapidement, il les engloutit, les savourant, remplissant un peu son estomac, non mécontent qu'on s'occupe un peu de lui. finalement, surement trop épuisé pour lutter contre le sommeil, il ramena ses jambes à lui et s'assoupi, ne se souciant pas de ce qu'il pourrait advenir de lui dans ces quartiers malfamés.


© Jude A. Lewis


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzebuth
avatar

❝ Fire Crown ❞



Messages : 91
Date d'inscription : 04/04/2014
Localisation : Devant vous

Message Sujet: » Je n'ai pour seul regret que celui d'être en vie ✝ pv Jude. {Belze} Ven 3 Avr 2015 - 12:22


Je n'ai pour seul regret
que celui d'être en vie.


« Kodoku. Kanashimi. » 1

Ses yeux vides fixent le garçon. L’humain. La pauvre chose inanimée.

La misère attire les forces obscures de ce monde. Mais le Mal aujourd’hui, n’en fera rien. Le collier est trop serré. La bride le tient à l’écart. A chaque fois qu’il s’approche d’une autre âme.

Pourtant, le destin, ou la volonté de Dieu si l’on veut, a attiré la bête hors de sa tanière. Hors de son territoire. Londres n’a plus la même saveur d’antan. Plus le même potentiel. Ca n’est ni plus ni moins que le terrain de jeu des humains. Et les pions sont leurs démons. Rares sont ceux qui arrivent encore à se promener impunément dans les ruelles, en quête de repas. Shinigamis. Anges. Exorcistes. Autant de menaces quand vous êtes seuls. Quand personne ne vous ordonne quoi faire.

Les humains sont devenus une nécessité, pour faire régner l’ordre. Effacer le chaos. Effacer les guerres infernales qui ont coûtés tant de vie. Qui lui a coûté son ancien rang. La confiance de Lucifer. Sa haine envers le divin. La vie n’a plus aucun sens, alors pourquoi lui en chercher un ?

Le son de ses pas résonnent contre le pavé irrégulier. Il n’a aucun mal à marcher dessus. L'instinct guide sa marche, tout comme il a guidé sa conduite vers ce chemin. La solitude, la douleur. C'est tout ce qui l'attire. C'est tout ce à quoi le Roi d'Ira aspire. Dévorer une âme qui veut en finir. Dévorer une âme, qui n'a plus foi en Dieu. Ni en personne d'autre. Mais cette âme là, il ne peut la prendre. Les ordres ont été clairs. Plus jamais d'âmes, autre que la sienne. Jusqu'à ce qu'elle change d'avis.

De sa hauteur, il garde ses yeux braqués sur l'agneau. Il est tout près. Il tâte de son soulier noir la masse.

« Oi. On est mort ? »

Bien sûr, il ne l'est pas. Il l'aurait senti. Il l'aurait fuit. Croiser un shinigami est mauvais pour les affaires. Surtout en ce moment. Son retour en enfer va vite faire le tour. Et pas seulement parmi les démons.

Emmitouflé dans son grand manteau noir, l'homme qu'il représente semble ne pas être alarmé plus que cela de voir quelqu'un sur le pavé. Après tout, les mendiants sont fréquents par ici. L'air neutre sur son visage en témoigne. Le ton grave qu'il emploie dénote un certain ennui.

1 « Solitude. Douleur. »

✝ ABHESS
(c) AMIANTE



-
WORDS 397
TAGS WithoutRoof, DemonKing, Kodoku, Kanashimi
NOTES --
MUSIC/MUSE Vague Indication - Kuroshitsuji Book of Murder


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jude A. Lewis
avatar

❝ Tu n'as pas de rang ❞



Messages : 101
Date d'inscription : 29/08/2014

Message Sujet: Re: Je n'ai pour seul regret que celui d'être en vie ▬ Bel Ven 3 Avr 2015 - 20:07




Je n'ai pour seul regret que celui d'être en vie

Un sommeil quelque peu réparateur le berça plusieurs heures. Un sommeil qui lui permit de rechercher un peu les batteries, aidé par le peu de nourriture qui lui avait calé l'estomac pendant un temps, pour qu'il cesse de le déranger au point de l'empêcher de dormir correctement. Le sang finit par coaguler, refermant peu à peu sa blessure. Quand enfin sa tempe cessa de saigner, un sommeil plus profond s'empara de lui,un sommeil sans rêves, il avait cessé depuis bien longtemps de rêver. Il n'espérait plus grand chose de la vie, si bien qu'il vivait au jour le jour sans jamais trop se soucier de l'avenir.

Car avenir, pour lui, il n'y avait pas. Tout comme le futur de son sommeil dans les secondes qui venaient, troublé par une voix et un tapotement contre son corps. Il refusa d'abord de se réveiller, son subconscient luttant vainement pour le garder endormi, grappillant quelques secondes réparatrices pour son corps et son esprit. Secondes qui finirent par s'éteindre au fur et à mesure qu'il revenait à lui.

« Oi. On est mort ? »

Il papillonna des yeux un instant, essayant de se rendre compte de ce qu'il lui arrivait. La première chose qu'il sentit, ce fut les petits coups donnés contre ses vêtements, qui l'agaçaient tout de même pas mal. Puis il se rendit compte qu'on avait parler, mais finit par se dire qu'il avait rêvé, qu'après tout personne ne lui adresserait la parole. Cela faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas eut de contact humain qu'il avait finit par oublié ce que c'était, que de parler à quelqu'un, qu'on s'intéresse à lui. Il resta donc recroquevillé, remuant juste un peu la jambe pour faire fuir la présence qui le dérangeait, pensant à un rat. Finalement, remarquant une respiration alors que le tapotement ne cessait pas, il redressa la tête, clignant des yeux.

Tout son être se figea et il repensa aux paroles qu'il avait entendues plus tôt. On lui demandait s'il était mort. Il cligna de nouveau plusieurs fois des yeux avant de se rendre compte réellement qu'un homme lui faisait face. sa main intacte vint effleurer sa blessure du bout des doigts, se détendant en remarquant l'absence de sang. Il finit par reporter son attention sur son interlocuteur qui devait certainement attendre une réponse. Quoiqu'il sache déjà qu'il n'était pas mort... Jude finit par murmurer tout bas :

« Euh.. Bonjour... Ou Bonsoir ? »


© Jude A. Lewis


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzebuth
avatar

❝ Fire Crown ❞



Messages : 91
Date d'inscription : 04/04/2014
Localisation : Devant vous

Message Sujet: Re: Je n'ai pour seul regret que celui d'être en vie ▬ Bel Mar 7 Avr 2015 - 12:15


Je n'ai pour seul regret
que celui d'être en vie.



Le sommeil semble le retenir. Morphée est jaloux. Même s'il tente en vain de le garder dans ses bras, les yeux de l'individu s'ouvrent enfin. Le regard perdu, hagard, il semble ne pas tout de suite comprendre. Avant qu'il ne relève ses pupilles vers le démon, déguisé dans un beau costume d'humain tout propre. L'odeur du sang séché n'avait pas échappé au roi démoniaque, même s'il n'était plus prisonnier de ce liquide rougeâtre qui l'avait autrefois plongés dans les méandres de la folie sanguinaire, et ce depuis de quelques années. Tout autant que les larmes et la misère de ce monde. Mais cela, il y était insensible depuis sa chute. Non. Même avant.

« Euh.. Bonjour... Ou Bonsoir ? »  

Quoi qu'il en était, c'était futile. Jour. Nuit. Pour lui c'était pareil. Bien que la nuit noire ne le laissait jamais à l'aise. La vision nocturne était tout de même un gros atout. Dans le Chaos, bien inutile.

Le pied s'arrêta aussitôt de pousser le corps, quand il entendit ces mots. Le regard sombre du démon se fixe sur la plaie. Il reste neutre. Et ne répond pas à la salutation. il pouvait être clairement pris pour un noble. Autant par sa manière de se tenir. Qu'à ses vêtements de qualités. Seul ses cheveux en bataille et rebelles faisaient fausse note. Et son accent. Particulièrement musical, mais à la syntaxe commune. Mais ça n'est qu'un détail.

« T'as l'air d'avoir morflé. »

Son langage. Un des défauts parmi tant d'autres que lui reprochait sa maîtresse. Certes, il n'a pas l'expression d'un noble. Mais à quoi bon. La politesse, c'est pour les humains. Non pas qu'il préfère tutoyer, ou paraître plus proche. Ou même offenser. Juste qu'il ne sait pas parler autrement l'anglais. Apprendre en côtoyant ceux de la pire espèce n'aide pas.

Il tend une main, vers le garçon. Simplement. Sans arrière pensée.

✝ ABHESS
(c) AMIANTE



-
WORDS 308 (Mmm sorry BD)
TAGS WithoutRoof, DemonKing, Kodoku, Kanashimi
NOTES --
MUSIC/MUSE Vague Indication - Kuroshitsuji Book of Murder


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jude A. Lewis
avatar

❝ Tu n'as pas de rang ❞



Messages : 101
Date d'inscription : 29/08/2014

Message Sujet: Re: Je n'ai pour seul regret que celui d'être en vie ▬ Bel Mar 7 Avr 2015 - 19:40




Je n'ai pour seul regret que celui d'être en vie

S'il connaissait l'existence des démons, Jude ne savait pas les différencier, ou du moins pas ceux qui faisaient un minimum d'efforts pour passer inaperçus. Aussi, cette idée ne lui effleura pas l'esprit la moindre seconde en voyant l'autre homme, vêtu de riches vêtements qui lui faisait penser à tous ces nobles qui le regardaient de haut. Seulement, à ses yeux, ce noble-ci ne semblait pas le regarder de haut, ou du moins, pas méchamment, pas d'une façon hautaine, ces manières qu'ont souvent les gens qui ont de l'argent pour rabaisser les autres qui sont moins bien nés. Le regard argenté de l'humain se promena sur le visage de l'autre homme, un long moment. Il chercha de la pitié dans ses yeux, ou toute autre chose dans son regard qui aurait pu expliquer qu'il s'était arrêté là, pour s'intéresser à quelqu'un comme lui. Son regard ne trouva pas grand chose dans celui du démon, ou du moins rien qu'il n'était en mesure de déchiffrer.

« T'as l'air d'avoir morflé. »

Il sursauta. Morflé ? Pendant un instant, le jeune homme chercha la signification de ces mots, ayant momentanément oublié sa blessure. Jude sembla réfléchir quelques secondes, se plongeant dans ses pensées. Il finit par se souvenir et eut un petit rire nerveux. Oh, c'était donc ça... Etait-il réellement en mesure de juger s'il avait morflé ou pas ? Pas vraiment, n'ayant pas vu sa blessure et n'ayant plus mal.. Ou du moins pas trop mal.

« Je... Pense que ça va, ça aurait pu être pire.. »

Le regard du jeune homme se perdit encore un petit moment sur le visage de celui qu'il croyait être un noble, essayant de déchiffrer son regard une nouvelle fois.Tentative qui échoua lamentablement, il ne comprenait pas plus ces iris que quelques minutes plus tôt. En fait, il essayait en vain de trouver une quelconque émotion à laquelle se raccrocher. La neutralité de son interlocuteur le troublait au plus haut point. Finalement, son regard glissa sur la main tendue. Il resta septique un moment avant de lever le bras, glissant ses doigts sur la paume tendue. Il releva le nez, observant de nouveau l'autre homme, interloqué.


© Jude A. Lewis


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzebuth
avatar

❝ Fire Crown ❞



Messages : 91
Date d'inscription : 04/04/2014
Localisation : Devant vous

Message Sujet: Re: Je n'ai pour seul regret que celui d'être en vie ▬ Bel Ven 10 Avr 2015 - 17:04


Je n'ai pour seul regret
que celui d'être en vie.



Cela va, cela aurait pu être pire. Pire pour un humain que de vivre dans la rue? Sans personne? Sans rien ? Oui, ça pourrait être pire ... la nuance n'a pas été comprise. Elle l'est rarement. Surtout avec lui. Il aurait sans doute dû préciser, qu'il ne parlait pas réellement de la blessure, mais de sa condition. Son état général. Physique, et sans doute psychologique. Un seul coup d’œil suffit pour faire état des lieux : pauvreté. Solitude. Douleur.
Il faut qu'il lui dise.

Les yeux clairs de l'humain croisent les siens. Comme s'il attendait. Espérait. Ne serais-ce qu'une once de lueur. Une preuve. Il avance finalement ses doigts. Sa main. Glissant contre un gant totalement immaculé et éclatant. Avant de terminée emprisonnée dans la poigne du démon. Mais déjà de trop. Le démon l'aide à se redresser. Malgré l'incompréhension du garçon.
Il faut qu'il lui dise.

« Je parlais de ta situation ... de ta vie.   »

Londres regorge de sans-abris. D'homme qui ont tout perdu. Leurs statuts. Leurs rangs. Même la faim qui les tenaillent. Dans les ténèbres les plus complètes. Mais ça n'est pas que chez les humains que cela est possible. Lui l'a connu. La déchéance. La solitude. La douleur.

« Comment peut-on en arriver là ? »

La curiosité illumine alors d'un coup le regard du roi. Certains aurait pu penser que sa réplique sonnait critique. Mais c'était tout le contraire. Il voulait savoir. Il voulait le connaître. Apprendre de lui les tourments qui agitait son âme ...
Un sourire vient apparaître sur son visage, son regard se perdant. La main prisonnière est libre à nouveau, bien qu'il l'eut gardé jalousement pendant quelques instant ...
Mais il ne peut plus rien posséder. Pas même une autre âme. Pas même une main. Et la faim le tenaille lui aussi ... il faiblit. Mais ne peut plus goûter à un repos.

Il faut qu'il lui dise. Qu'il lui montre. Mais il attends. Le bon moment. Que les choses avances d'elle-même. Qu'il lui pose des questions ... ou qu'il s'enfuit.  Mais ça, il peut encore gérer. Et le rattraper.

✝ ABHESS
(c) AMIANTE



-
WORDS 339 (Mmm sorry BD)
TAGS WithoutRoof, DemonKing, Kodoku, Kanashimi
NOTES --
MUSIC/MUSE Vague Indication - Kuroshitsuji Book of Murder


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jude A. Lewis
avatar

❝ Tu n'as pas de rang ❞



Messages : 101
Date d'inscription : 29/08/2014

Message Sujet: Re: Je n'ai pour seul regret que celui d'être en vie ▬ Bel Sam 11 Avr 2015 - 12:12




Je n'ai pour seul regret que celui d'être en vie

Sa main enfin glissée contre le gant du démon déguisé, Jude baissa son regard sur cette main qui finit par serrer la sienne. Le jeune homme s'étonna, il n'avait plus l'habitude du toucher, plus l'habitude de la chaleur. Avec le temps, il avait tout perdu, tout oublié. Son esprit divagua un instant, essayant de se remémorer l'odeur de Joey, sa chaleur, son sourire. Ne lui revinrent que souvenirs douloureux, et un vide immense lui plombant le coeur, le déchirant, le morcelant plus encore que ne l'aurait fait une bombe placée au centre de son coeur.

Lorsque le démon le leva, Jude revint à lui, oubliant pour quelques instants qu'il allait chérir, le vide qui l'habitait. Son regard vague reprit de la consistance et se promena quelques temps dans le vide avant de se reposer sur l'autre homme. Jude était maintenant debout, les jambes un peu faibles d'avoir repensé au passé, le coeur lourd.

« Je parlais de ta situation ... de ta vie. »

Si une once de joie, ou du moins d'espoir était née dans le corps et le coeur du jeune homme, elle venait d'être soufflée comme une bougie un soir d'hiver. Sa situation. Sa vie. En avait-il réellement ? avait-il seulement vécu un jour ? Son regard rempli d'incompréhension se reposer sur le visage du pseudo noble, un long moment. Au fond de lui, le jeune homme tentait de retenir ses larmes, retenir le flot de tristesse qui commençait à le submerger. Il ne fit rien paraître de cette lutte contre lui même, contre ses propres démons qui le tuaient à petit feu. Il n'avait pas encore commencé à réfléchir à la réponse qu'il allait donner, que son interlocuteur ajoutait déjà.

« Comment peut-on en arriver là ? »

En arriver là ? Cette phrase laissait supposer une évolution quelconque. Mais la vie de Jude n'avait pas évolué dans le sens auquel on pouvait penser. Il chercha ses mot quelques instants, soustrayant son regard aux yeux curieux du démon.

« Ça va... Surement vous paraître étrange... Mais c'était pire, avant. »

Son regard s'était perdu dans le vide une nouvelle fois. C'était vrai, à ce jour, il n'avait plus besoin de faire tout ce qu'ils lui avaient ordonné de faire. A ce jour il ne vivait que pour lui même, la crainte de ne pouvoir décider de son sort s'étant résorbée... Du moins pour le moment.


© Jude A. Lewis


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzebuth
avatar

❝ Fire Crown ❞



Messages : 91
Date d'inscription : 04/04/2014
Localisation : Devant vous

Message Sujet: Re: Je n'ai pour seul regret que celui d'être en vie ▬ Bel Lun 13 Avr 2015 - 14:59


Je n'ai pour seul regret
que celui d'être en vie.



Étrange. Non pas réellement. Pas un seul instant. C'est toujours possible. Les enfers et les ténèbres sont alors derrière lui ? Intéressant. On ne peut jamais se débarrasser complètement de ses démons. De ses souvenirs. Ses peines. Sa tristesse. Alors pourquoi accepter que les choses sont mieux qu'avant ? Que le pire est derrière nous ? Cet espoir humain sans doute. Qui vous raccroche bêtement à la vie. Qui essaye malgré vous de vous donner un peu de résistance. Psychologiquement seulement. Ou alors est-ce seulement pour ne pas perdre la face devant le danger ? Devant quelqu'un qui pourrait vous faire du mal ? Ou alors il est effectivement mieux. Dans la rue. Seul. Sans personne pour le commander.

Liberté. Il ne sait pas ce que c'est. Il n'y a jamais goûté. On lui a toujours dis quoi faire. A chaque instant de sa vie. Sous la main de Dieu. Le contrôle de Lucifer. Prisonnier du Chaos. Le pacte de l'humaine. Jamais il n'a pris des décisions pour lui. Et quelques part, il l'envie. Choisir pour soit. Le peut-il seulement lui ? Même si cela inclue d'être seul et sans ressources ...

« Je vois. »

Les yeux du démon se lèvent alors pour regarder de l'autre côté de la ruelle, suivant des rats du regard. Ils rongent goulûment les détritus qui jonchent le sol, et ne manquent de signaler leur contentements par des petits couinements enthousiastes. La vermine est de sortie. Et elle a faim.

Les mains gantées replongent dans les poches du manteau sombre. La présence de ses gants peuvent trop intriguer. Même si son look n'aide pas dans ce sens, certains humains sont très talentueux pour les devinettes. Les énigmes. Les choses surnaturelles. Ils ignorent tout d'eux, mais parfois voudraient tellement qu'ils existent. Il suffit de lire les romans, et de voir le nombre de gens croyant. C'est incroyables ce qu'on peut voir comme monde durant des soirées de spiritismes ...Futilité. Aberration. Mais délectation.

« Et tu cherches pas à ce que ça aille mieux, j'parie. »

Les yeux noirs se reposèrent à nouveau sur l'humain. Est-il de ces gens qui croient en ces choses ? ou a-t-il déjà rencontré un être comme lui ? Jouer la comédie ne lui va pas. Il déteste se faire passer pour un humain. Obéir. Il déteste. Mais il y est contraint. Il n'a pas le choix. Et cela serait tellement plus ennuyeux ...

✝ ABHESS
(c) AMIANTE



-
WORDS 389
TAGS WithoutRoof, DemonKing, Kodoku, Kanashimi
NOTES --
MUSIC/MUSE Vague Indication - Kuroshitsuji Book of Murder


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jude A. Lewis
avatar

❝ Tu n'as pas de rang ❞



Messages : 101
Date d'inscription : 29/08/2014

Message Sujet: Re: Je n'ai pour seul regret que celui d'être en vie ▬ Bel Sam 16 Mai 2015 - 18:36




Je n'ai pour seul regret que celui d'être en vie

« Je vois. »

Jude regarda le vide un long moment. Ses pupilles vidées de sens errèrent un instant, comme si son esprit qui était avant présent, s'était enfuit quelque part et que le jeune homme cherchait à le retrouver, le rattraper, l'emprisonner une nouvelle fois dans ce corps.
Son regard reprit une petite consistance alors que l'ombre d'un sourire flotta sur ses lèvres, étirant légèrement les coins de sa bouche. Tout ceci disparut très vite, au fil de ses souvenirs.
Les couinements des rats repus le firent reprendre conscience d'où il était, avec qui il était, de quoi il parlait. Sa tête fût lentement secouée de gauche à droite, puis de droite à gauche, avant que son regard ne puisse se fixer totalement de nouveau. il suivit rapidement l'ombre des rats qui s'enfuyaient alors qu'un chat errant les poursuivait. Aussi maigre que sale, l'animal fit mal au coeur à Jude. Et pourtant, ils se ressemblaient sur plusieurs points. Seuls, livrés à eux-même, poursuivis par la faim. En réalité les seules différences qu'on pouvait voir étaient que Jude était un minimum propre, et qu'il était un humain donc sans fourrure aucune.
L'esprit du jeune homme divagua une nouvelle fois dans ses pensées alors qu'il frottait mécaniquement sa main brûlée, comme un tic, une manie qu'il pouvait avoir.

« Et tu cherches pas à ce que ça aille mieux, j'parie. »

La voix de l'homme en face de lui lui fit reprendre conscience de son environnement. La surprise passa dans son regard et il fixa l'autre homme un long moment, cherchant à attraper, accrocher son regard, espérant presque désespérément à trouver des indices dans ses iris. Il devait savoir pourquoi cet homme s'intéressait à lui. trafic d'organes ? Marché noir ? Il n'avait que trop donner là dedans et se refusait à y remettre les pieds.

« Qu'attendez vous... De moi ? »

C'était vrai après tout. Pourquoi un homme comme celui qui se tenait devant lui pouvait bien s'intéresser à quelqu'un comme Jude ? Perdu, parfois même au sein de sa propre personne... Le regard indécis, presque un peu effrayé du jeune homme lui offrit un nouveau point commun avec le chat : La peur de l'autre. La peur de faire confiance. Et si.. Toutes les possibilités macabres passaient dans son esprit. Il déglutit, le regard se baissant sur les pavés inégaux qui lui avaient coûté quelques centilitres de sang.


© Jude A. Lewis


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzebuth
avatar

❝ Fire Crown ❞



Messages : 91
Date d'inscription : 04/04/2014
Localisation : Devant vous

Message Sujet: Re: Je n'ai pour seul regret que celui d'être en vie ▬ Bel Mar 19 Mai 2015 - 11:55


Je n'ai pour seul regret
que celui d'être en vie.



Des forces mystérieuses régissent ce monde. Il faudrait être aveugle pour ne pas le remarquer. Ou fou pour les ignorer. L'être humain est toujours en quête de vérité. Mais lorsqu'on lui donne une raison logique, qui dépasse leur entendement, ou qui leur fait peur, certains préfèrent ne pas y croire. Et d'autres, y voit le salut, pour se raccrocher à quelque chose. Quelque chose qui leur donnera une raison d'être. De vivre. Un code de conduite qu'ils enfreindront, forcément de temps en temps. L'humain est fait pour vivre dans des limites, et le diable est fait pour les aider à les dépasser. A les sortir de ces contraintes. A leur faire croire qu'ils sont plus importants, que les autres. Qu'ils peuvent être plus fort. A condition ...

La peur survient dans le raisonnement du garçon. Il n'est pas obligé de faire appel à ses pouvoirs démoniques pour le ressentir. Il le voit. Tout se voit, quand on a les yeux pour observer, et la conscience pour analyser. Ou du temps à perdre, avec de telles drôleries. Mais qu’est-ce que le temps, lorsqu’on a l’éternité devant soit ? Futilité. L’occasion s’est présenté, il en profitera. Même s’il bafouera une des règles infernales pour cela. Ça n’est qu’un cas isolé. Éloigné. Et personne ne lui donnera crédit. Sans compter... qu’il n’a pas l’air du genre à rapporter.
« Ce que j’attends ... »

Une question facile. A semblance seulement. C’est plus compliqué. Tout est toujours plus compliqué. Quand on le veut bien. Il se met à se reculer, collant son dos contre le mur d’en face. Mais se gardant bien d’éloigner son regard de l’humain. Ce qu’il attends de lui ? Tout et rien à la fois. Rien de vraiment important. Il veut juste passer le temps. Même s’il sait que ce temps sera court, comparé au reste. Le reste. Plus rien n’a d’importance. Même pas un moment passé auprès d’un gamin. Même pas auprès d’elle. Elle. Il sert les poings. C’est à cause d’elle.

« Rien qui te ferais du mal ... ou alors, si c’est ce que tu veux ...   »

Les autres ne sont pas les seuls à être compliqués. Même s’il ne veut pas forcément comprendre. Mais il veut au moins lui assurer qu’il ne lui arrivera rien de fâcheux s’il n’en a pas l’envie. Après tout. C’est vrai. Bien qu’il soit roi d’Ira et qu’il porte en lui toute la colère nécessaire à détruire. Il n’en fera rien. Pas aujourd’hui. Pas maintenant. Pas avec lui. Inutile. Futile. Et il sent que ça n’aura même pas le mérite de l’amuser un peu.

« Je m’ennuie. »

L’ennui. Le pire ennemi. C’est comme d’être plongé dans la lumière. Trop aveuglant pour qu’on y voit quelque chose. Trop pour qu’on puisse faire quelque chose. Alors on attends. Et on ne peut même pas s’endormir, en se disant de se réveiller plus tard. Le sommeil n’est plus possible depuis longtemps. Même si la lumière, c’est toujours mieux que le chaos. Le vide. Le noir.

Alors il ferait n’importe quoi. Pour baisser un peu la luminosité. Et enfin passer à l’action. Faire quelque chose. Obéir à nouveau. Cette drogue est clairement plus addictive que toutes les plantes de Gula. Cette drogue ... c’est le contact avec les humains.

C’est alors sans plus attendre, qu’il montre enfin son vrai visage. Ses vrais yeux. Qui prenne alors la couleur typique des démons. Reconnaissable pour ceux qui en ont déjà vu. Intriguant et déroutant, la première fois qu'on plonge son regard dedans. Et pourtant ... personne ne pourrait se tromper sur leur nature.

✝ ABHESS
(c) AMIANTE



-
WORDS 598
TAGS WithoutRoof, DemonKing, Kodoku, Kanashimi
NOTES J'ai l'impression d'avoir fait de la merde ... tant pis~
MUSIC/MUSE Kevin MacLeod ~ Ghostpocalypse


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jude A. Lewis
avatar

❝ Tu n'as pas de rang ❞



Messages : 101
Date d'inscription : 29/08/2014

Message Sujet: Re: Je n'ai pour seul regret que celui d'être en vie ▬ Bel Lun 25 Mai 2015 - 21:28




Je n'ai pour seul regret que celui d'être en vie

Le regard argenté, cristallin, du jeune homme se promenait sur le pavage, suivant les contours de chaque pierre, observant chaque petite mousse verdâtre qui entachait la grisaille des pavés. Ses pupilles coururent un court instant à la suite d'un insecte d'une couleur ocre qui se faufilait le long de la matière minérale.
N'était-il pas aussi faible que cet insecte, au final ? Un simple grain de sable dans un désert, une tempête de sable menaçante qui approchait de plus en plus. En réalité, Jude se replongeait dans ses doutes, ses peurs et ses douleurs, peu à peu, comme pris au piège de sa propre personnalité. Il glissait dans les méandres de son esprit torturé, le passé resurgissant, comme une ombre tapie au fond de son inconscient.

Un flash intense, d'un blanc agressif, bien trop violent pour être supporté par la rétine. Les oreilles qui sifflent désagréablement, des cris sourds autour de lui qui fusent. La sensation qu'un monde entier s'effondre autour de lui, que chaque pierre sous ses pieds se décoche, s'éloigne, et finit par disparaître dans le néant. La rencontre avec le sol est dure, violente. Ses jambes ne l'avaient pas supporté et avaient plier sous son poids. Il finit au sol, paupières closes, à écouter le sifflement dans ses oreilles. La joue collée contre le sol, il entrouvre doucement les yeux.

Jude eut un sursaut violent, reprenant contact avec la réalité plutôt brutalement. Son regard reprit de sa contenance, fuyant les méandres du passé pou revenir s'accrocher sur les éléments du présent. Il s'obligea à cligner quelques secondes des yeux, comme pour s'assurer d'être bien revenu. Des pavés moussus, son regard glissa sur les chaussures du démon, les examinant un instant avant de remonter le long de ses jambes, s'accrochant aux mains du plus grand avant de glisser de nouveau sur le visage de l'autre homme.

« Ce que j’attends ... »

Le jeune homme déglutit un instant et le regarda, suspendu à ses lèvres. Qu'attendait-il ? Son regard s'accrocha au sien, cherchant au fond de ses pupilles quelque indice sur la suite de la phrase, quelque chose qui pourrait le rassurer... Ou l'affoler. Au fond de ses prunelles, il ne trouva que l'hésitation, la réflexion, le doute ?

« Rien qui te ferais du mal ... ou alors, si c’est ce que tu veux ... »

Le soulagement fut invisible, inaudible, mais incommensurable. Puis, après quelques secondes de réflexion à tourner et retourner la réponse dans son esprit, il le fixa. Si c'est ce que tu veux... Quelques mots troubles, incertains, quelques mots qui sèment le doute, l'incompréhension. Quelques paroles qui, peut être sans le savoir, ébranlent le jeune homme. La notion de vouloir lui était bien peu familière, bien lointaine. Une notion égoïste, loin de tout ce qu'il avait connu jusqu'à présent. Sa gorge sèche le fit souffrir quand il déglutit. Un chuchotement répondit au démon déguisé.

« Ces mots... Quel est leur sens... »

Question futile, inutile. Question cachée, elle a perdu son point d'interrogation tant on a honte de la poser. On ne comprend pas, on est perdu, et on demande sans demander, on a peur de savoir. On a simplement peur d'espérer quelque chose, et d'être déçu au bout. La vie est ainsi, un enchaînement d'espoirs et de déceptions, une chaîne indestructible et indispensable. Que seraient les joies sans tristesse pour les mettre en valeur ? Que serrait la réussite sans échec pour la motiver ?

« Je m’ennuie. »

Simple phrase, posée ainsi, sans but visible. L'ennui est un concept étranger à Jude, lui qui passe ses journées à simplement essayer de vivre. En réalité, il faut avoir un jour pu meubler ses journées de quelque chose d'intéressant pour s'ennuyer par la suite. Le regard de métal liquide du jeune homme se posa de nouveau dans celui du démon. Encore une fois, il y chercha un signe de son humanité, un signe qu'ils étaient pareils quelque part. Mais rien ne lui vint. Rien d'autre que cette impression qui vous prend aux tripes, cette stupide sensation trouble qui vous dit que quelque chose ne va pas, que ça ne tourne pas rond.
Puis une lueur fugace, aussi furtive qu'éphémère passe dans le regard du démon. Une lueur qui rappelle quelque chose à Jude sans qu'il puisse mettre le doigt dessus. Souvenir bien enfoui quelque part, derrière les barrière du subconscient si chères à Freud, des années plus tard. Un regard d'homme en manque. De drogué qui n'a pas eut sa dose. D'un camé sans son héroïne.

Alors qu'enfin il met un nom sur ce scintillement périssable, le masque tombe. Le rideau se ferme et le personnage laisse place à l'acteur. Les deux iris qui avaient une couleur humaine se noient dans un rouge sanguin. Un rouge typique, un rouge sans équivoque. Le démon se montre sans supercherie. Enfin. Enfin tout s'éclaire, tout est compréhensible. La raison pour laquelle il ne trouvait rien dans ces yeux, la raison pour laquelle il cherchait vainement à comprendre l'humain en face de lui.

Le loup dans la bergerie. Le démon parmi les humains. Tout s'expliquait, tout s'illuminait d'un coup comme si on venait d'allumer la bougie dans la chambre sombre. Tout s'éclaircissait comme lorsque le soleil se levait pour chasse les ténèbres nocturnes.

« Quel est votre nom... Démon ? »

S'y était-il bien prit ? N'avait-il pas fait une gaffe, quelque chose de mal qui lui coûterait la vie ? Les démons, il les connaissait. Peut être que ce n'était que superficiellement, ou des ouï-dire, mais il n'était pas à la rue. Du moins pas sur ce point là. Il s'était renseigné, il en avait eut le temps et les occasions avaient été multiples. Dans la rue, les bruits courent beaucoup. Et le marché noir est l'endroit idéal pour grappiller des informations qui sortent de l'ordinaire, du banal " la femme du boulanger a été vue avec le boucher".

Le regard platine de Jude s'ancra enfin dans celui du démon. Il n'y chercha rien. Il s'ancra simplement dans ce rouge intense, observant les pupilles fendues avec une certaine curiosité et un émerveillement peut être jugé malsain. Mais pour quelqu'un qui a grandi et vécu dans les bas fonds de la société humaine, qui a pu tout perdre en un claquement de doigts, cette impression de nouveauté faisait naître un espoir tout neuf.

L'humain n'a-t-il pas déjà démontré qu'il pouvait être le plus monstrueux ?


© Jude A. Lewis


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzebuth
avatar

❝ Fire Crown ❞



Messages : 91
Date d'inscription : 04/04/2014
Localisation : Devant vous

Message Sujet: Re: Je n'ai pour seul regret que celui d'être en vie ▬ Bel Ven 5 Juin 2015 - 12:14


Je n'ai pour seul regret
que celui d'être en vie.



Ignorer avoir entendu des sons, des mots, sortir de sa bouche. Ignorer les avoir compris, et surtout daigner répondre. Il n'avait pas à y répondre. C'était une question en l'air, comme pour lui même. Il trouverait surement bientôt la réponse de toute manière... laissez chercher est un bon moyen pour savoir si la personne est apte. Et puis. C'est amusant. Beaucoup plus amusant. La réaction suivante fut parfaite. Telle qu'on aurait voulu qu'elle soit. Un instant qu'on aurait voulu arrêter, capturer. Pour le revivre indéfiniment. Il jouait gros. Mais c'était des risques qu'il adorait prendre. Qu’il adorait vivre. Revivre.

« Mon nom ...   »

Souvent. Beaucoup en fait. Donner un nom à une chose. Un concept. Une entité dont on pense qu’elle existe. Ou qu’elle n’existe pas. C’est plutôt délicat à savoir réellement si donner plusieurs nom à une chose est vraiment utile. Chacun a sa manière de décrire. Un nom, c’est donner une signification. Par sa langue. L’origine de mot. Tout ça est sans importance. Surtout qu’un seul nom suffit amplement. Celui d’origine est pourtant bien inconnu par certain ...

« On m’en donne beaucoup.   »

Son nom. Quel était-il réellement ? Lequel le définissait le plus ? Lequel serait le plus percutant pour le décrire. Et surtout, quelles informations donnerait-il ? Un choix qu’il ne mis pas si longtemps à choisir.

« En ce moment, c’est Lucian. Un prénom absurdement humain... »

Entre le nouveau roi d’Ira, le démon guerrier au passé bien rempli, l’archange déchu, et l’humain, il choisit l’humain. A croire que prendre des risques, finalement, il ne voulait pas revivre autant. Cacher son identité démoniaque. C’était bien le moment après ce qu’il avait fait. Après ce qu’il lui avait montré. Mais après tout, aurait-il refusé de lui donner s’il précisait sa question ? Peut être pas ... ou peut être que si.

Lucian. Un prénom bien ironique, quand on sait qu’il a la même origine que Lucifer. Un prénom dont il se serait bien passé, si sa maîtresse ne lui avait pas donné, bien avant qu’ils concluent le pacte. Ce prénom. Il le haïssait. Il préférait de loin le nom de famille qu’on lui avait offert avec celui ci : Morrigan.  La déesse de la guerre et la mort irlandaise... oui. Il préférait celui là.

Une chose était claire. Au moins. L’humain connaissait effectivement les démons. En avait vu. Ou alors, en avait entendu parlé. Londres grouillait de plus en plus de ces créatures. C’était logique. Même si l’opinion publique n’y croyait pas, il n’existait pas que des gens stupides. Ou bien ?

Le regard du garçon ne quittait pas celui du démon, qui bientôt repris sa couleur initiale : un noir profond, dans lequel on aurait peur de tomber. Comme un vide infini. Sans lueur ni émotions.

Il était curieux. Comme si il avait fait naître un espoir nouveau dans son esprit, par sa simple manifestation. Un dieu ? c’était l’impression qu’il lui donnait ... sauf qu’un dieu est altruiste, et qu’un démon n’est qu’égoïste...

Un être abject. Effrayant. Il devrait au moins le craindre.

Mais ça n’était vraiment pas l’impression qu’il lui donnait...  tant pis.


✝ ABHESS
(c) AMIANTE



-
WORDS 522
TAGS WithoutRoof, DemonKing, Kodoku, Kanashimi
NOTES J'ai l'impression d'avoir fait de la merde ...encore ~
MUSIC/MUSE Kevin MacLeod ~ Dark Pad


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

❝ ❞




Message Sujet: Re: Je n'ai pour seul regret que celui d'être en vie ▬ Bel

Revenir en haut Aller en bas

Je n'ai pour seul regret que celui d'être en vie ▬ Bel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [Terminé] "Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu."
» Une carte pour seul repère...
» « J'ai toujours raison et toi, tu devrais écouter tout ce que je te dis sans jamais me contredire pour ton bien et celui du loup-garou qui est en toi » #Stiles
» [TERMINÉE] “S'embarquer. Sans protéger ses arrières. Courir tous les risques. Pour le défi. Pour le plaisir, surtout celui qui permet d'aller plus loin avec quelqu'un plutôt que nulle part avec tout le monde.”
» Seul est digne de la vie celui qui chaque jour part pour elle au combat [Pv: Fiora, Atios]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Butler : Black Deal RPG :: La ville et ses alentours... :: East London :: East End :: Rues et Ruelles-