lienlien
PredefKarnevalForum RP FR
Click



 

Partagez|


Tu ne l'auras pas. [Grell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
River Wilson

❝ Tu n'as pas de rang ❞



Messages : 6
Date d'inscription : 13/11/2016
Age : 22
Localisation : Au travail, où d'autre ?

Vous
Niveau:
100/100  (100/100)
Exp:
150/150  (150/150)
Enquêtes:
200/200  (200/200)

Message Sujet: Tu ne l'auras pas. [Grell] Dim 18 Déc 2016 - 13:09

River venait de se poser à son bureau dans sa démarche masculine juste après avoir parler avec William des dossiers à voir en priorité ainsi que quelques politesses, parlant des horaires, du surplus de travail.. Enfin ils avaient l'air de s'entendre assez bien apparemment.
Bref, elle venait de déposer plusieurs gros classeurs sur son bureau et se prépara un thé que lui avait d'ailleurs conseiller Mr. Spear. Elle déposa la tasse un peu sur sa droite en prenant place sur son siège et s'accouda sur le bureau, joignant ses mains pendant qu'elle colla son front dessus tout en commençant ses lectures.


Elle en inspecta plusieurs, les remplissant et notant tout ce qui était nécessaire. Puis au bout d'un certain temps elle arriva à un dossier qui la fit soupirer.


_ Sutcliff... Ça fait combien de fois qu'il me revient celui là ?


Elle prit sa tasse de thé en laissant le dossier ouvert avec quelques papier éparpillés sur le coté, puis elle se mit bien au fond de son siège en se mettant à réfléchir, soufflant plusieurs fois sur son thé puis en bu une gorgée avant de penser tout haut.


_ Combien je dois parier qu'il va venir pour sa Death Scythe ?


Qui plus est pas très à son goût, une tronçonneuse ? Ça n'avait pas l'air très pratique, surtout bourrin d'après elle. Enfin elle continua de boire son thé durant quelques minutes avant de reposer sa tasse lentement sur le bureau et relire les papiers de ce dossier un à un. Au bout d'un temps elle prit le papier qu'il lui intimait de confisqué sa faux et se mit à le remplir sans plus de formalité. Soupirant encore elle s'exclama.


_ Combien de fois il va recommencer avant de comprendre ?


Elle posa ce qui lui servait à écrire et reprit sa tasse de thé, accoudée au bureau. Ce thé était pas mal en fait, légèrement parfumé et doux, elle se laissa enivrer par ce parfum durant quelques minutes.


"Quand la neige fond, où va le blanc ?"

.William Shakespeare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grell Sutcliff

❝ Tu n'as pas de rang ❞



Messages : 141
Date d'inscription : 12/11/2012

Message Sujet: Re: Tu ne l'auras pas. [Grell] Mar 20 Déc 2016 - 11:12

Il avançait tranquillement, se faufilant entre les shinigamis respectables qui buvaient leur café en échangeant quelques potins. Et dire que c’était eux que l’on considérait comme travailleurs et responsable. Ils passaient plus de temps à discuter et à vider les machines à café qu’à réellement travailler. Imposer leur un rythme, une tasse de café au bout de 100 dossiers traités et vous verrez les changements. Mais non, ce n’était pas possible.  Trop de risque de rébellion.
 
Bref, après avoir chipé un bonbon sur le bureau d’un collègue, le rouge s’engouffre dans un couloir peu fréquenté. Pourtant il le connaît lui, il y passait quasiment sa vie.


« Peut-être qu’ils finiront par me donner un bureau juste à côté...ça m’évitera les kilomètres de marche inutile… »

Il finit par arriver devant la lourde porte, inspirant un grand coup, il la poussa et entra. Discrètement. Il fallait qu’il joue serré pour pouvoir espérer arriver à ses fins. Aujourd’hui plus que jamais il avait besoin d’un coup de main. Un petit signe du destin.

Il observa les différents shinigamis qui travaillaient, enfin façon de parler. Encore un boulot de planqué. Il ne comprenait pas comment on pouvait passer sa vie derrière un bureau à gérer de la paperasse et le tout dans le seul but d’ennuyer d’autres personnes.

Scrutant chaque bureau, il finit par jeter son dévolu sur celui qui se trouvait le plus au fond. Plus discret, et puis, de là il aurait le temps de filer si jamais William où un autre haut placé pointait le bout de son nez. 

Arrivant devant le bureau, il ne put retenir une moue désappointée. Une femme…déjà qu’avec les hommes ses charmes ne fonctionnaient pas du tout mais alors les femmes…Sa dernière expérience avec une femme lui avait laissé un goût plutôt amer. Mais bon, il avait besoin de sa faux alors il ferait avec.

Tirant une chaise vers lui, il s’installa juste en face de la personne. Il posa les yeux sur elle et..il attendit. Elle devait sûrement attendre sa venue. Enfin, elle ou un autre. Et il devait sûrement y avoir des choses à régulariser avec son dossier, enfin des trucs administratifs.


Autant attendre et voir quelle était l’humeur de celle qui avait le pouvoir avant d’attaquer quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kuroshitsuji.superforum.fr/
River Wilson

❝ Tu n'as pas de rang ❞



Messages : 6
Date d'inscription : 13/11/2016
Age : 22
Localisation : Au travail, où d'autre ?

Vous
Niveau:
100/100  (100/100)
Exp:
150/150  (150/150)
Enquêtes:
200/200  (200/200)

Message Sujet: Re: Tu ne l'auras pas. [Grell] Mar 20 Déc 2016 - 14:12

Etant en train de savourer son thé, reniflant un peu cette douce odeur les yeux posés sur le liquide chaud et coloré d'un rouge rosé, elle releva les yeux quand elle vit celui dont elle avait prévu l'arrivée, reposant rapidement son regard sur le thé encore fumant.
Elle était assise au fond de son siège tournant, tournée sur le coté avec sa cheville posée sur son genoux. Une position bien masculine pour une femme, enfin de toutes façon la plupart de ses collègues la prenait pour un homme et c'était bien mieux comme ça.


Elle bu une dernière gorgée avant de poser sa tasse à coté du sachet de thé soigneusement refermé et marqué du nom de celui qui lui avait prêté: Mr. Spear.
Elle regarda le nouvel arrivant sans un mot, joignant ses mains devant elle en posant ses lèvres contre celles-ci. 


_ Bonjour Mr. Sutcliff. Vous désirez quelques chose ?


Sa voix n'était ni grave, ni aigu, plutôt mixte et sérieuse. 
Evidemment qu'il voulait quelque chose mais rien que pour la forme elle était polie envers lui puisque c'était la première fois qu'elle le voyait à son bureau. Cela malgré son regard de glace qui en déstabiliserait plus d'un.
Elle ouvrit alors le dossier du jeune homme en rouge devant ses yeux, laissant bien remarqué qu'elle avait presque finit de rédiger le formulaire pour sa Death Scythe. Peut être que si il réussissait à l'amadouer, ce qui était peu probable, elle mettrait quelques petits mots en sa faveur pour qu'il la récupère un peu plus vite ? Enfin il y avait très peu de chance pour cela.


Elle posa alors ses mains toujours jointes sur le bureau, l'observant de haut en bas. Quel style tape à l’œil, elle avait l'impression qu'il cherchait à se faire remarquer par tout les moyens, comme si il était en manque d'attention. Dans tout les cas enfreindre le règlement n'était pas la meilleur des solution pour avoir de l'attention positive. Ça ne lui attirerait que des ennuis, la preuve.
Il avait l'air bien calme pour le moment, est-ce qu'il essayait d'être sage ? Si seulement ça pouvait durer, mais bon, connaissant les rumeurs même si elle n'y faisait pas attention, ça n'allait certainement pas durer. Enfin, qui sait ?


"Quand la neige fond, où va le blanc ?"

.William Shakespeare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grell Sutcliff

❝ Tu n'as pas de rang ❞



Messages : 141
Date d'inscription : 12/11/2012

Message Sujet: Re: Tu ne l'auras pas. [Grell] Ven 23 Déc 2016 - 11:43

Ce regard, cette posture vaguement blasée voire carrément hostile que les personnes avaient lorsqu'elles le voyaient arriver. Il aurait pu l'écrire, le dessiner, voire même le chanter tellement il les connaissait. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas été accueilli par un sourire, par une posture bienveillante et par un vrai intérêt de sa personne. Mais bon, il avait l'habitude, et puis cela facilitait les choses lorsqu'il s'agissait de s'en aller où d'abandonner les personnes en question. (Même si quand il creusait la question, il n'avait pas grand monde à abandonner puisque personne n'était assez proche de lui pour cela.) 


La question lui arracha un sourire, demi-sourire ironique d’où pointait un petit bout de langue. Et bien non, il avait vu de la lumière et cela faisait longtemps qu’il n’était pas passé par ici. Du coup il avait décidé de venir dire bonjour, histoire que personne ne l’oublie. Parfois les gens devraient réfléchir avant de parler. Certes il s’agissait plus d’une formule de politesse que d’une réelle question mais bon, juste le bonjour aurait suffi dans ce cas. Là, c’était quand même tenter le diable et risquer d'avoir des réponses qui ne nous plaisaient pas forcément. 


Le rouquin pencha la tête sur le côté, laissant ses longs cheveux pendre devant ses yeux, ce qui masquait une partie de son visage. Il ne connaissait pas vraiment la personne qui se trouvait en face de lui. Difficile donc de faire du chantage où de tenter quelque chose. Mais le dossier sur le bureau était bien le sien, il fallait donc qu’il s’y colle. Il chercha du regard une petite plaque avec le prénom de son interlocutrice, quelque chose qui pourrait le renseigner. Finalement, le regard ne suffisant pas, il se mit à tripoter les objets qui se trouvaient sur le bureau, à portée de main. Un stylo, un coupe-papier (ce ne serait pas la death scynthe de Barry ça ?), quelques trombones…


Rien que des choses d’une banalité à pleurer. A croire que c’était un trait commun à tous les shinigamis que de n’avoir aucune particularité, aucun signe distinctif. Sans arrêter son petit manège, et en replaçant toujours chaque chose à l’exact endroit où il l’avait trouvé, il se décida enfin à parler, après avoir pris une petite inspiration.


« Bien, je suis venu ici pour obtenir une faux de secours. Je suppose, puisque vous avez mon dossier devant les yeux, que vous êtes au courant. »


Un mensonge, enfin un demi-mensonge puisqu’il reconnaissait s’être fait confisquer sa faux, mais jamais au grand jamais, on ne lui avait demandé de venir chercher une nouvelle faux. C’était justement ça sa punition, se retrouver avec un collègue novice, alors que lui-même n’avait aucun moyen de défense. Mais bon, avec un peu de chance, son interlocuteur n’en saura rien.


Il finit par jeter son dévolu sur un petit bout de corde qui traînait là. Le faisant habilement glisser entre ses doigts, il entreprit de faire une succession de nœuds qu’il faisait et défaisait de plus en plus vite. Son regard pourtant, n’était pas tourné vers ses doigts mais vers la personne qui avait, sans jeu de mots, sa vie entre ses mains. Et qui ne le savait pas encore….

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kuroshitsuji.superforum.fr/
River Wilson

❝ Tu n'as pas de rang ❞



Messages : 6
Date d'inscription : 13/11/2016
Age : 22
Localisation : Au travail, où d'autre ?

Vous
Niveau:
100/100  (100/100)
Exp:
150/150  (150/150)
Enquêtes:
200/200  (200/200)

Message Sujet: Re: Tu ne l'auras pas. [Grell] Ven 23 Déc 2016 - 16:31

River le regarda qui était en train de tout toucher sur son bureau avec un très léger sourire qui se dessina sur ses lèvres en le voyant qui ne trouvait pas ce qu'elle voulait. Elle s'accouda sur le bureau, la tête dans sa main et soupira en le regardant faire. Il cherchait ses affaires personnelles ou quoi ? Dans tout les cas, ce genre de choses étaient dans les tiroir du bureau et il ne valait mieux pas que ce petit gringalet les trouve.


Elle tapa de son stylo sur le bureau avant de l'entendre parler. Qu'est ce qu'il raconte là ? Une faux de secours ? Et puis quoi encore ? Il ne voulait pas qu'elle lui prête la sienne aussi ? Enfin, elle ricana légèrement avant de poser son stylo et prendre sa tasse placer devant une plaque dorée indiquant comment elle s'appelait "River Wilson", se versant de nouveau de l'eau dedans et attrapa le sachet de thé pour s'en faire un autre.


_ J'ai souvenirs... De ma récente entrevue avec Will.. Hem... Monsieur Spear, qu'il ne fallait pas que je vous cède quoi que ce soit.


Un voix calme et posée même si par réflexe elle avait prononcée le surnom de William alors qu'elle ne devrait pas le faire durant le travail. Enfin qui sait si ce n'était pas volontaire ? Peut être tenait-elle à l'enquiquiner puisqu'elle avait presque finit ses dossiers pour la matinée, après ça elle n'aurait plus rien à faire donc.. Pourquoi pas ?


_ Alors à moins que vous ne me donniez de bonnes raisons je me verrais obligée de refuser.


Une fois le thé finit elle plaça le sachet dans un tiroir, laissant entrevoir une photo encadrée la représentant devant une immense bâtisse et vêtue avec des habits de nobles, comme un prince. elle referma vite le tiroir afin que le jeune homme ne s'attarde pas dessus.
Elle prit sa cuillère et commença à remuer le thé sans quitter le jeune homme du regard, se demandant ce qu'il allait bien pouvoir lui sortir comme arguments comparé à tout les écarts qu'il avait pu faire.


"Quand la neige fond, où va le blanc ?"

.William Shakespeare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grell Sutcliff

❝ Tu n'as pas de rang ❞



Messages : 141
Date d'inscription : 12/11/2012

Message Sujet: Re: Tu ne l'auras pas. [Grell] Mar 27 Déc 2016 - 12:00

Aie..le petit rire n’augurait rien de bon pour notre shinigami. Qui pourtant ne prêta aucune attention à ce petit détail mais qui se hérissa sur le suivant. Comment ça Will…alors ce shinigami de bureau était familier avec William. SON William ?! Oh ça c’était sûr, William T. Spears devait adorer ce genre de type, très sérieux, toujours propre sur lui et, il en parierait sa main droite, toujours à l’heure et à jour dans son travail. C’était cette chose-là qui plaisait à William et non lui. Alors que franchement, quand on se penchait un peu sur la question, il n’y avait pas photo. Grell était cent fois…non mille fois mieux.

Mais cela expliquait des choses, bien des choses. Et notamment pourquoi son supérieur l’envoyait à la mort. Plus besoin de s’embêter avec les états d’âmes de son employé une fois qu’il est mort. Pratique et efficace.

Son regard se fit plus froid, distant, alors qu’il trouvait enfin la petite plaque portant l’identité de la personne qui venait de lui détruire le cœur. Une de plus. C’est à se demander en combien de morceau un cœur pouvait être détruit. Parce que depuis le temps, il ne devait rester que de la bouillie du cœur de l’homme en rouge.

Il se redressa sur sa chaise, la laissant profiter un instant du pouvoir qu’elle n’avait pas. Puis il passerait à l’action. Après tout, il n’avait plus grand-chose à perdre et puis, cette personne n’avait pas le moindre pouvoir sur lui. Sauf si elle allait pleurer dans les jupes de William, sauf que dans ce cas, elle risque de perdre des points car William détestait les pleurnicheurs. A moins qu’il ne déteste que Grell qui pleurniche… c’était peut-être une bonne occasion de faire le test.

Des bonnes raisons…il allait lui en donner. Contrairement à son habitude, ce fut d’une voix calme et posée qu’il exposa les faits. Levant un doigt à chaque nouvel argument.

« Je suppose que vous êtes au courant que j’ai un apprenti à former. Comment le former sans faux ?

De plus, sachant que nous serons bientôt envoyés sur le terrain, moi sans faux et mon apprenti qui n’a jamais du toucher une âme de sa vie, il en va de notre survie que je sois un minimum équipé. Sinon cette fois, ce ne sera pas ma faute si quelqu’un passe l’arme à gauche. »

Il finit par claquer sa main gantée de noir bien à plat sur le bureau, son regard fixé dans celui de la femme qui lui faisait face, on pouvait sentir sa colère et sa détermination.

« Ah..et une dernière chose, si vous ne m’aidez pas. Je me débrouillerai autrement. Mais saches que si jamais je me fais prendre… tu tomberas avec moi. »


Sourire angélique, alors qu’il retirait sa main du bureau et qu’il réfléchissait à comment utiliser ce qu’il avait vu dans le tiroir à son avantage. Nul doute que cette demoiselle (il sentait les femmes à des kilomètres et lorsqu’il avait affaire à des hommes, généralement il y avait une lueur de dégoût, quelque chose de malsain dans leur regard qu’il ne retrouvait pas chez elle. Enfin..peut-être qu’il cachait bien son jeu. Mais pour le moment-là n’était pas la question. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kuroshitsuji.superforum.fr/
River Wilson

❝ Tu n'as pas de rang ❞



Messages : 6
Date d'inscription : 13/11/2016
Age : 22
Localisation : Au travail, où d'autre ?

Vous
Niveau:
100/100  (100/100)
Exp:
150/150  (150/150)
Enquêtes:
200/200  (200/200)

Message Sujet: Re: Tu ne l'auras pas. [Grell] Dim 1 Jan 2017 - 19:38

Tiens tiens... Alors comme ça il menaçait River avec un calme plat ? Intéressant se disait-elle.
Durant tout le long où il lui énuméra ce qu'il pensait être des arguments plausible, elle l'écouta sans broncher une seule fois, son regard devenant bien plus glacial à l'entente d'une probable menace.
Alors elle prit une bonne inspiration avant de lui répondre tout aussi calmement, voir avec une tension oppressante qui planait.


_ Mr. Sutcliff. Même si je dois avouer que vous avez raison sur un point, j'ai lu dans vos fichiers que vous étiez le meilleur en ce qui concerne le terrain. Donc... Tout ceci ne devrait pas être un problème pour vous n'est-ce pas ? A moins que tout cela ne soit que mensonge ?


Elle prit alors une gorgée de son thé, sentant qu'elle risquait de s’énerver si elle ne se calmait pas très vite. Elle regardait le liquide chaud, mourant d'envie de clouer le bec à ce petit gringalet. Ça ne lui ferait pas de mal si ? Et puis si elle le laissait faire il se croirait surement tout permis... Pas question que cela arrive sinon William lui en voudrait certainement pour cet écart.


Elle déposa lentement sa tasse sur le bureau, un regard le dévisageant qui annonçait la couleur de ses pensées. Elle plaqua doucement ses deux mains bien écartées sur le bureau tout en se levant, le bureau grinçant un peu sous la tension qu'elle y mettait. Son visage était pourtant calme mais l'air ambiant était... Effrayant.


_Très cher, même si ça n'arrivera pas. Si je venais à tomber avec toi, tu serais surpris de souhaiter ne jamais avoir croisé mon chemin.


Sa voix était comme un murmure. Elle se ré-installa au fond de son siège en prenant son thé en mains, son expression ne changeant toujours pas. Il allait en falloir plus que ça pour avoir ce qu'il voulait et c'était peu dire... Son regard parcouru le jeune Shinigami qui lui faisait face, allait-il l'enquiquiner comme ça jusqu'à ce qu'il obtienne quelque chose ? Hm... Des ciseaux... Elle regardait la paire de ciseaux sur son bureau en réfléchissant au problème.


"Quand la neige fond, où va le blanc ?"

.William Shakespeare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grell Sutcliff

❝ Tu n'as pas de rang ❞



Messages : 141
Date d'inscription : 12/11/2012

Message Sujet: Re: Tu ne l'auras pas. [Grell] Sam 7 Jan 2017 - 19:14

Il était dans de sales draps et il le sentait. Ce qui n’arrangeait pas son humeur. Est-ce que pour une fois, les choses ne pourraient pas tourner à son avantage. Il faisait tout pour en tout cas, pas comme certains qui passaient leur journées à se tourner les pouces et à qui la chance souriait tout le temps. Non, lui il se tuait à la tâche, il était le meilleur dans ce qu’il faisait et il se battait comme un diable pour cette société alors qu’au final tout ce qu’il récoltait c’était une grosse baisse de son estime personnelle et pas mal de soucis.

Jouant avec une mèche de ses cheveux, qu’il enroulait et déroulait inconsciemment autour de son index, notre rouquin arqua un sourcil devant le changement d’atmosphère. Amusant comme une simple petite menace pouvait être aussi efficace que des cris et des larmes. Mais dans ce cas, peut être que les larmes auraient été plus efficaces, puisque là, à part une flatterie (certes c’était la vérité, il était le meilleur, et cela faisait du bien qu’on le remarque enfin.) et le fait que son interlocuteur se soit…fâché ? Senti en danger ? …bref il n’avait pas beaucoup avancé.

La menace le fit sourire. Déjà parce que nous étions passé du vouvoiement au tutoiement. Signe qu’ils s’étaient rapprochés. Et puis…la tournure de la phrase, le regard, la posture, c’était tellement enfantin. Une vague ressemblance avec Willy quand il se met vraiment en colère, mais pas de quoi en faire dans son pantalon.

Il se passa la langue sur les lèvres, tant pis pour le gloss, il doit en avoir quelque part dans une de ses poches. Et il trouvera bien un moment pour en remettre avant de sortir de ce bureau. Puis il inclina la tête sur le côté, laissant le silence s’installer. Un silence tendu,  enfin..Lui ne l’était pas du tout. D’ailleurs, il fit une petite moue vexée lorsqu’il se rendit compte qu’il ou elle ne le regardait pas. Alors c’était tout ? Juste une petite menace et puis voilà, il croyait vraiment que c’était terminé et que lui, Grell Sutcliff allait partir ?!

Un instant l’idée lui traversa l’esprit. Avec Willy il l’aurait sûrement fait. Une petite tête triste, un petit d’accord et s’en aller en sautillant. Mais ce n’était pas William. Et il avait besoin de sa faux. Donc..il fallait qu’il reste jusqu’à ce qu’il obtienne ce qu’il voulait.


« - C’est vrai ? Ils ont écrit ça ? Je peux voir ? »

Tendant le bras, il se saisit du dossier qui se trouvait sur le bureau, semant la moitié des feuilles au passage. Croisant les jambes, il posa ce qui restait du dossier dessus et se mit à le feuilleter rapidement, ses yeux se posant alternativement sur les feuilles et sur son collègue. Tout en continuant à feuilleter il continua, sans prendre en compte l’ambiance tendue et les petites menaces.

« - Mensonge ? Peut-être. Juger de la qualité d’une personne sans la connaître, juste à travers des feuilles et des histoires, c’est assez léger vous ne trouvez pas ? »

Oui, il disait à qui veut l’entendre qu’il était le meilleur. Et quiconque le contredisait se retrouvait souvent avec quelques petits soucis. Mais c’était lui qui le disait, il savait ce qu’il faisait et comment il faisait. Et il estimait pouvoir juger son travail à sa juste valeur. Et d’autres que lui étaient très bons, mais il le savait parce qu’il avait travaillé avec eux, il avait passé du temps et analysé la situation. Il ne s’était pas contenté de lire un dossier comme les supérieurs et les gens du bureau…

C’était aussi pour cette raison que certains shinigamis de terrain se retrouvaient avec des affaires qui ne collaient pas du tout à leur personnalité.

Bon..maintenant, elle avait dû avoir le temps de se calmer. Alors il est temps de repasser à l’attaque, un demi-sourire en coin, comme s’il venait de lire une bonne blague, il planta ses yeux plus jaunes que verts dans ceux de son interlocuteur.


« -J’aimerai bien savoir… »

Ce que tu pourrais me faire. Le sous-entendu n’était pas très clair il est vrai. Et puis, il fallait d’abord qu’il sache s’il avait affaire à une femme ou un homme. Il fallait avancer doucement. De toute façon, il avait le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kuroshitsuji.superforum.fr/
Contenu sponsorisé

❝ ❞




Message Sujet: Re: Tu ne l'auras pas. [Grell] Aujourd'hui à 18:18

Revenir en haut Aller en bas

Tu ne l'auras pas. [Grell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Toc, Toc, Toc, Toc, qui est là ? [Pv Grell Sutcliff] TERMINE
» Viens boire un coup et t'en auras pour ton argent [Libre]
» AJG. ৩ Hey mec, achéte toi des Victoria, car c'est la seule meuf que tu auras à tes pieds.
» Et tu n'auras plus jamais soif (Kei)
» Les auras divine et lieux sacrés.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Butler : Black Deal RPG :: Divers mondes inaccessibles... :: Shinigami Dispatch Society :: Bureaux-